Pour Quartararo, il faut agir sur le vibreur du virage 6

Finalement crédité du meilleur chrono de la journée à Silverstone, alors que son tour avait un moment été annulé, Fabio Quartararo aimerait voir des modifications dans la sortie du virage 6, qui a piégé bon nombre de pilotes ce vendredi.

Pour Quartararo, il faut agir sur le vibreur du virage 6

Meilleur temps des deux séances d'essais libres de ce vendredi à Silverstone, Fabio Quartararo a donc connu une journée parfaite. Le Niçois avait pourtant vu son temps des EL2 annulé, mais il a finalement été réinstauré, lui donnant la première position, et le record de la piste en prime.

"Le tour était vraiment très bon, j'en suis très content. C'est chouette d'avoir [récupéré] ce tour car j'ai tout donné. Je crois qu'ils ont aussi rendu le tour à Valentino [Rossi] donc je suis très content pour lui. Pour aujourd'hui, c'est peut-être normal qu'ils aient annulé [le tour] mais pour demain ils doivent arranger ça, c'est très difficile à piloter. Je suis très content d'être finalement premier", a-t-il déclaré.

Lire aussi :

Le numéro 20 a un début d'explication sur la raison de son tour annulé. Le virage 6, qui est en fait la sortie du complexe de Maggots et Becketts, possède un vibreur s'arrêtant avant la portion de peinture verte. Le règlement interdit aux pilotes de mettre leurs deux roues dans cette zone, sous peine d'annulation immédiate du chrono. Le nombre d'annulations s'étant montré très élevé, Quartararo estime qu'il faut ajuster le tout.

"Le problème, c'est que la fin du vibreur est très agressive, donc il faut vraiment être agressif aussi. Ils devraient continuer un peu [le vibreur], car il y a beaucoup de gomme sur la partie verte, donc c'est très difficile de ne pas y aller. Pour moi, c'est difficile de ne pas aller large dans ce virage. Je pense que tout le monde va en parler [en Commission de sécurité] car nous avons vu un tour annulé pour Valentino, j'ai vu qu'ils ont annulé beaucoup de tours de Dovizioso aussi. Pour moi, ils devraient faire comme à Brno, où il y avait beaucoup de peinture dans le dernier virage."

Le pilote Petronas Yamaha SRT était apparu très en colère sur sa machine suite à l'annulation de son chrono. Mais au final, le plus important pour lui était sa capacité à effectuer une fois ce temps, et qu'il faudra désormais le répliquer pour rester aux avant-postes tout le week-end.

Lire aussi :

"Mes deux derniers tours étaient vraiment à la limite. C'est très frustrant quand vous donnez tout sur un tour, vous voyez le chrono incroyable et puis en regardant l'écran [géant] vous vous voyez 11e. Le plus important est que nous avons le rythme, et nous avons fait ce temps", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP, avant de poursuivre au micro de Canal+ : "J'étais vraiment content d'avoir le rythme, de bien me sentir sur ce circuit. Le temps on l'a fait même s'il a été annulé, il n'y aura qu'à le répéter demain matin."

Sur un circuit devant sur le papier mieux convenir à la Yamaha que l'Autriche, Fabio Quartararo montre donc de très bonnes dispositions. "Ce n'est pas notre premier objectif", calme-t-il toutefois lorsqu'on lui demande s'il peut viser la victoire ce dimanche.

"C'est un circuit qui convient bien mieux à la machine que l'Autriche sur le papier. Nous travaillons pas-à-pas, nous savons que nous pouvons être très rapides ici. Nous travaillons sur les pneus, le rythme. Nous avons fait un très bon chrono en time attack, donc ça a l'air bon pour le moment mais l'objectif est d'apprendre et d'obtenir un bon résultat."

Le Français est également revenu sur l'état de l'asphalte de la piste britannique, refait cette année. Douze mois après l'annulation de la course, le champ de bosses de Silverstone n'est plus qu'un lointain souvenir : "Pour moi, le circuit est vraiment incroyable. Il reste encore quelques endroits où l'on sent encore un peu les bosses, mais ce n'est rien comparé à l'an dernier. Tout est vraiment très plat, il y a beaucoup de grip, donc ils ont fait du très bon travail. Le dernier virage est encore bosselé, c'est le pire dirons-nous. Mais sinon, ce ne sont que des petites bosses, comme au virage 7 au freinage, dans le virage 1, ou le virage 16."

Le top 3 des EL2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo Yamaha 16 1'59.225  
2 Spain Marc Márquez Honda 16 1'59.476 0.251
3 Spain Maverick Viñales Yamaha 17 1'59.765 0.540

partages
commentaires
Quartararo récupère son record de la piste à Silverstone !
Article précédent

Quartararo récupère son record de la piste à Silverstone !

Article suivant

Márquez à l'aise mais "Quartararo et Viñales sont un pas devant"

Márquez à l'aise mais "Quartararo et Viñales sont un pas devant"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021