Rossi toujours en manque de confiance avec sa Yamaha

Alors qu'il ne reste plus que deux semaines avant le début du championnat, le pilote italien est toujours en manque de repères avec sa nouvelle Yamaha.

Le début de la saison 2017 se rapproche dorénavant à grand pas, et Valentino Rossi peine toujours à trouver le ton juste avec sa nouvelle Yamaha. L'Italien a ainsi été relégué à exactement une demi-seconde de son coéquipier Maverick Viñales aujourd'hui, terminant à une bien terne septième place au classement. 

Alors que son jeune coéquipier ne cesse d'impressionner son monde depuis sa prise de fonction au sein de la marque aux trois diapasons, le numéro 46 piétine avec sa nouvelle M1, qui ne semble guère convenir à son style de pilotage.

En délicatesse dans les entrées de virages

Toujours en quête de meilleures sensations sur la nouvelle machine japonaise, le septuple champion du monde peine à se montrer à l'aise en ce début d'année. "Nous devons encore trouver le bon feeling, en particulier dans les entrées de virages, car... nous avons progressé, mais je ne suis toujours pas satisfait", a expliqué l'Italien au terme de la première journée d'essais. "[Le problème se situe] au niveau des freins, mais surtout quand j'aborde un virage. Je ne suis pas capable d'être agressif comme l'an passé, donc nous devons trouver un meilleur équilibre." 

Un manque de sensations qui empêche le Docteur d'être en pleine possession de ses moyens et d'attaquer pour trouver le dernier dixième. "Nous ne sommes pas à 100% car je n'ai pas suffisamment de sensations pour attaquer à l'extrême limite. Mais cette journée n'a pas été si mauvaise - nous avons essayé quelque chose d'intéressant. Nous avons eu un petit souci avec le pneu avant ; il est un peu trop tendre, donc nous devons jouer avec la répartition des masses. Les conditions de piste sont généralement assez changeantes ici au Qatar, donc nous allons essayer de continuer le travail demain et nous améliorer."

Rossi n'a pas manqué par ailleurs de rendre hommage à John Surtees, disparu aujourd'hui à l'âge de 83 ans, et seul pilote à s'être imposé à la fois en moto (à quatre reprises en 500cc) et en F1 (en 1964). "C'est une grande tristesse, car il était le seul à avoir remporté à la fois un championnat en F1 et en 500cc. Donc ce qu'il a fait est historique. Je suis vraiment désolé pour lui, pour sa famille - j'ai été chanceux, je l'ai rencontré trois ou quatre fois et il était toujours en bonne forme."

L'analogie entre les deux hommes est en effet facile, alors que Rossi fut pressenti il y a une dizaine d'années pour rejoindre Ferrari en F1, après avoir observé plusieurs séances d'essais avec la Scuderia. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais au Qatar en mars
Sous-évènement Vendredi
Circuit Losail International Circuit
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions
Tags essais, motogp, qatar, rossi