Sepang, J3 : Petrucci pulvérise le record, Viñales marque les esprits

La matinée a été marquée par la vitesse épatante de certains pilotes et une domination nette du clan Ducati, tandis que l'après-midi a vu Maverick Viñales mettre sa Yamaha à l'épreuve sur la durée, et ce avec succès.

Sepang, J3 : Petrucci pulvérise le record, Viñales marque les esprits

À l'instar de l'an dernier, la dernière journée de test en Malaisie a livré des performances records. La palme revient à Danilo Petrucci, qui a parfaitement réussi son time attack ce matin en bouclant un tour en 1'58"239, abaissant ainsi de près de six dixièmes le précédent record, établi il y a un an par celui qu'il remplace au sein de l'équipe factory Ducati, Jorge Lorenzo.

Lire aussi :

Au moment de signer son meilleur temps, Petrucci utilisait une version assez classique de la GP19. En termes de pneus, il avait opté pour une gomme soft mais dans sa version standard, au contraire de plusieurs autres pilotes qui ont établi leur meilleure performance avec un nouveau produit fourni par Michelin. Le numéro 9 n'utilisait pas non plus le nouveau châssis de la GP19, les impressions mitigées d'Andrea Dovizioso ayant poussé l'équipe à ne pas étendre son évaluation. Quant au nouveau carénage aperçu aujourd'hui dans le stand Ducati, il n'équipait pas la moto de Petrucci pendant son time attack. Un peu plus tard, en fin de matinée, son test de cette nouveauté a d'ailleurs tourné court, immédiatement interrompu par une chute.

Cet accident a par ailleurs signé la fin de la journée de travail de Petrucci. Il n'en reste pas moins leader d'un classement qui n'a pas évolué par la suite. C'est en effet dans sa première heure que cette journée s'est avérée la plus intense, avec pas moins de six pilotes au total parvenant à tourner sous la barre de ce qui était jusqu'à présent le meilleur temps de Sepang, avant que la hiérarchie ne stagne. Les conditions assez extrêmes de Sepang, où le thermomètre flirte lui aussi avec des niveaux records, ainsi que le travail de fond mené par les équipes n'ont pas favorisé la performance pure, si tant est qu'elle ait même été recherchée.

Bagnaia termine donc en deuxième position, avec lui aussi un chrono remarquable (1'58"302) et une impression générale en progrès alors qu'il ne lui reste plus à présent que trois jours d'essais avant d'entamer sa première saison en MotoGP. Il devance son coéquipier, Jack Miller, victime d'une nouvelle chute aujourd'hui alors qu'il réalisait une simulation de course. Une quatrième Ducati complète le quarté de tête, celle d'Andrea Dovizioso, d'emblée très rapide ce matin et surtout satisfait par la régularité qu'il est ensuite parvenu à obtenir.

Viñales travaille pour la course

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Maverick Viñales a laissé aux Ducati les honneurs des meilleurs temps, cependant il s'est mis en valeur par l'intensité de sa journée, avec pas moins de 79 tours bouclés. Le pilote espagnol a notamment réalisé une simulation de course à partir de 16h, parvenant à faire plusieurs entrées dans les 1'59 entre le septième et le 12e tour de sa série. Plus globalement, sur cette dernière journée, Yamaha cherchait des confirmations en assemblant les choix préférés de ses pilotes après les tests menés ces deux derniers jours. Des choix qui semblent aller dans le même sens des deux côtés du stand.

Malgré une nouvelle chute aujourd'hui, Cal Crutchlow en termine à la sixième place, premier pilote Honda du classement, à un peu plus d'une demi-seconde du temps de référence. Vient ensuite l'Aprilia d'Aleix Espargaró, alors qu'Andrea Iannone n'a pas pris la piste aujourd'hui, affaibli par des ennuis de santé qui l'avaient déjà gêné ces deux derniers jours et avaient limité son temps de roulage.

Franco Morbidelli et Takaaki Nakagami devancent Valentino Rossi au classement du jour, tous trois dans un mouchoir de poche et suivis de très près également par Marc Márquez. L'Espagnol n'a toutefois bouclé que 39 tours ce matin avant de mettre un terme à son programme, toujours en difficulté avec l'épaule à laquelle il a été opéré il y a deux mois.

Lire aussi :

Très actif lui aussi, Álex Rins (75 tours) a placé la première Suzuki à la 12e place ce matin, devant la Honda pilotée par Stefan Bradl, la Ducati satellite de Tito Rabat, et la seconde Suzuki du rookie Joan Mir. Fabio Quartararo a quant à lui bouclé 77 tours au guidon de sa Yamaha, qui lui est confiée dans une version équivalente à celle de son coéquipier, et n'a concédé que 11 millièmes à Mir, ce qui lui vaut la 16e place. On notera qu'il a lui aussi réalisé une simulation de course, à partir de 13h40.

Johann Zarco, quant à lui, devance son coéquipier au guidon de la KTM, avec un chrono de 1'59"640 qui le place à 1"4 du leader du jour. Désormais plus rapide, mais aussi régulier, le Français quitte Sepang le sourire aux lèvres après avoir réalisé au total cinq jours de roulage, puisqu'il participait déjà au "shakedown" de ce test le week-end dernier.

Tous les pilotes officiels ont établi leur meilleure performance de la semaine aujourd'hui et les équipes disposent désormais d'une masse de données à analyser, avant que chacun ne retrouve la piste dans deux semaines à Losail, pour le dernier test de cette pré-saison.

Malaysia Test Sepang, J3 - Classement à 18h

Pos. Pilote Moto Chrono/Écart Tours
1 Italy Danilo Petrucci Ducati 1:58.239 32
2 Italy Francesco Bagnaia Ducati +0.063 21
3 Australia Jack Miller Ducati +0.127 47
4 Italy Andrea Dovizioso Ducati +0.299 36
5 Spain Maverick Viñales Yamaha +0.405 79
6 United Kingdom Cal Crutchlow Honda +0.541 61
7 Spain Aleix Espargaró Aprilia +0.783 52
8 Italy Franco Morbidelli Yamaha +0.902 66
9 Japan Takaaki Nakagami Honda +0.909 61
10 Italy Valentino Rossi Yamaha +0.916 62
11 Spain Marc Márquez Honda +0.931 39
12 Spain Álex Rins Suzuki +0.941 75
13 Germany Stefan Bradl Honda +1.129 57
14 Spain Tito Rabat Ducati +1.246 41
15 Spain Joan Mir Suzuki +1.247 53
16 France Fabio Quartararo Yamaha +1.258 77
17 France Johann Zarco KTM +1.401 44
18 Spain Pol Espargaró KTM +1.512 57
19 Portugal Miguel Oliveira KTM +1.710 38
20 Czech Republic Karel Abraham Ducati +2.139 36
21 Malaysia Hafizh Syahrin KTM +2.527 21
22 France Sylvain Guintoli Suzuki +2.751 56
23 United Kingdom Bradley Smith Aprilia +2.756 56
24 Finland Mika Kallio KTM +2.781 38
25 Pilote d'essais Yamaha Yamaha +3.004 43
26 Pilote d'essais Yamaha Yamaha +3.480 49
- Italy Andrea Iannone Aprilia - -
- Japan Takuya Tsuda Suzuki - -

partages
commentaires
Sepang, mi-journée : Ducati crée la sensation !
Article précédent

Sepang, mi-journée : Ducati crée la sensation !

Article suivant

Opéré de la clavicule, Pedrosa entame une convalescence de 3 mois

Opéré de la clavicule, Pedrosa entame une convalescence de 3 mois
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021