Pour Smith, les points seraient un objectif "optimiste" à Losail

partages
commentaires
Pour Smith, les points seraient un objectif
Par : Willy Zinck
21 mars 2017 à 16:30

Les RC16 ont connu un coup d'arrêt dans leur progression lors des derniers essais au Qatar, et ne sont pas parvenues à grappiller des places dans la hiérarchie. Difficile dans ces conditions de viser un résultat comptable ce week-end.

Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing

Difficile d'affirmer à quelques jours de l'ouverture de la saison 2017 que KTM avance vers sa première course de la saison avec sérénité. Pourtant, le constructeur autrichien n'a pas démérité cet hiver, affichant des progrès constants qui semblaient avoir scellé quelques certitudes. 

Las, il n'a fallu que trois jours d'essais sur le circuit de Losail pour remettre en cause ces belles avancées. Oui, la marque de Mattighofen a indéniablement progressé depuis sa pige lors du Grand Prix de Valence, en novembre dernier. Mais c'est le cas de l'ensemble du plateau, et les RC16 n'ont jamais été capables de se détacher du fond du classement lors des derniers tests au Qatar.

Les trois pilotes de l'équipe ont ainsi été abonnés aux trois dernières places de la feuille des temps lors de chaque journée, à l'exception de la première, où Pol Espargaró avait entretenu un mince optimisme, avec le 19e temps...

Ce n'est pourtant pas faute de volontarisme, les trois représentants de KTM étant les premiers à prendre la piste lors des deux premières journées. Fidèles aux consignes du constructeur, Pol Espargaró, Bradley Smith et Mika Kallio, ont par ailleurs accumulé les kilomètres pour parfaire leur préparation en vue de la course, et acter des premières décisions. "Je pense que les pneus medium vont être notre option pour la course", expliquait Bradley Smith au soir de la dernière journée d'essais. "Les conditions de piste étaient un peu meilleures aujourd'hui, et les performances de la moto en pneus medium étaient meilleures."

Trouver une demi-seconde

Un choix qui s'explique par le fait que le tracé de Losail soit très exigeant envers les pneumatiques, notamment dans les virages 10 et 11. Mais celui-ci n'est pas gravé dans le marbre non plus, alors que l'adhérence pourrait faire défaut le week-end prochain, du fait du sable qui vient balayer la piste, mais aussi des récentes précipitations qui ont lavé l'asphalte de ses dépôts de gomme et retiré par conséquent une bonne partie du grip accumulé lors des essais.

Reste que les caractéristiques du tracé qatari, qui favorise les moteurs puissants, ont mis en lumière tout le travail qu'il reste à effectuer sur le bloc propulseur de la RC16 pour que celui-ci soit au niveau de la concurrence. Il sera donc difficile pour les pilotes KTM de viser les points pour les véritables grands débuts de la marque en MotoGP. "Il reste encore un écart à combler avec ceux qui sont devant, et il faut que nous passions la vitesse supérieure. C'est ce qu'il faut faire si nous voulons nous battre pour les points. Mais c'est peut-être un peu optimiste de ma part."

Le meilleur temps de KTM lors des derniers essais a été réalisé par Bradley Smith, auteur d'un tour en 1'56"351. Mais l'Anglais estime que pour atteindre l'objectif d'une arrivée dans les points à Losail, il faudra passer sous la barre des 1'56. "En regardant les temps au tour, je pense que nous devons encore trouver une demi-seconde. Ce doit être possible. Si nous pouvions rouler dans les 1'55 en qualifications, ce serait très positif."

Un important pas à franchir d'ici la fin de la semaine, mais qui serait moindre sur la distance d'une course, grâce notamment aux qualités affichées par le châssis de la RC16 selon Smith. "En termes de rythme de course, il ne nous manque qu'un quart de seconde", reprend-il. "Nous avons passé l'essentiel de notre temps sur l'électronique sur ces trois jours en vue du Grand Prix, car nous avons d'ores et déjà un bon châssis. Les gars de WP [l'entreprise qui fabrique les suspensions des KTM] sont restés les bras ballants durant les essais, mais c'est comme ça. Si nous pouvons nous améliorer sur ce point, j'aimerais bien pouvoir pousser jusqu'à la 15e place. Ce serait bien."

Article suivant
Lorenzo : "Chez Yamaha, je n'étais qu'un employé de plus"

Article précédent

Lorenzo : "Chez Yamaha, je n'étais qu'un employé de plus"

Article suivant

Chronique Mamola - Le long hiver de Valentino Rossi

Chronique Mamola - Le long hiver de Valentino Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Bradley Smith
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités