Yamaha : Viñales a "retrouvé sa place dans l'équipe factory"

Le pilote espagnol a indéniablement pris le pouvoir dans l'équipe officielle Yamaha durant la deuxième partie de la saison. De quoi le replacer dans les petits papiers du constructeur alors que les discussions s'amorcent pour 2021.

Yamaha : Viñales a "retrouvé sa place dans l'équipe factory"

La saison 2019 a beau ne pas encore être terminée, c'est déjà 2021 qui se prépare en coulisses. Alors que tous les contrats des pilotes officiels arriveront à échéance dans un an, l'échiquier MotoGP pourrait se trouver chamboulé et l'ensemble des constructeurs et des pilotes de pointe sont en droit de réfléchir à de possibles changements d'orientation. C'est ainsi que Maverick Viñales, s'il s'est peu exprimé sur le sujet, s'est tout de même dit flatté par l'intérêt que lui a manifesté Ducati, lui qui occupe aujourd'hui une place pouvant être la cible d'un prétendant de choix, Fabio Quartararo.

Alors que tout scénario reste encore très incertain à ce stade, Yamaha n'a toutefois pas renoncé à le conserver et Lin Jarvis assure qu'il serait "heureux de le voir rester", notamment car il l'a vu réagir positivement cette année après une période de difficultés.

"Maverick n'a pas commencé l'année de la bonne façon. Il était très en difficulté après les cinq ou six premiers Grands Prix et à ce moment-là c'est Valentino [Rossi] qui le battait en performances. Valentino a eu de solides deuxièmes places en début d'année, il a failli gagner la course à Austin par exemple, et Maverick était un peu perdu", rappelle le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing.

Lire aussi :

"Je pense que nous avons ensuite vu les bénéfices des changements que nous avons réalisés dans l'équipe pour lui, quand nous avons fait venir Esteban Garcia en tant que nouveau chef mécanicien et Julian Simon en tant qu'analyste des performances du pilote. Ce groupe a peu à peu commencé à travailler et à bien fonctionner ensemble. Puis Maverick a pris ses propres décisions quant à la manière de régler la moto et [d'organiser] le week-end de course. C'est très encourageant de l'avoir vu améliorer ses performances au cours de l'année."

"Maverick est quelqu'un qui a besoin de se sentir chez lui, il a besoin que tout le monde travaille pour lui, avec lui, dans un groupe uni. Je pense que cela a été la principale raison de l'amélioration de ses résultats. Par le passé, il avait déjà un excellent chef mécanicien avec Ramon Forcada et Wilco [Zeelenberg] était son analyste, deux personnes excellentes et très douées, mais il n'y avait pas ce sentiment de groupe très solide et très lié. Je pense que cela a été la principale stimulation pour lui."

L'autre motivation qui a pu aider Viñales à remonter la pente est venue d'un autre stand, avec les performances décomplexées de Fabio Quartararo au guidon d'une M1 satellite et qu'il apprenait tout juste à connaître. "Je ne pense pas que cela ait été la principale motivation", pointe Jarvis. "Ceci étant dit, je pense que dans la première partie de la saison, quand Maverick était en difficulté avec certaines choses, le fait que Quartararo ait été devant lui est soudain devenu une frustration et l'a poussé. Parfois, il faisait : 'Ça n'est pas possible ! Il faut que je sois le pilote Yamaha le plus rapide !' Je pense donc que ça l'a poussé, [même si] cela n'a pas été son principal moteur."

Le patron des troupes n'a pas été insensible au changement qui s'est opéré dans les résultats du pilote espagnol au cours de cette saison, lui qui a inversé la tendance par rapport à son coéquipier. Après avoir relancé son compteur de victoires à Assen, il n'a plus manqué le top 5 que deux fois : à Brno, sur le mouillé, et à Phillip Island où il a chuté alors que l'arrivée, et possiblement la victoire, étaient en vue.

Lire aussi :

Ses performances en essais libres ont suivi la même courbe de progression et il a multiplié les qualifications en première ligne... "Et je suis également très reconnaissant de l'avoir vu améliorer ses départs !" sourit Lin Jarvis. "Ce qui était typique de la part de Maverick était qu'il occupait une bonne position sur la grille de départ, mais qu'au début de la course il rétrogradait immédiatement. Il y a investi du temps et des efforts, nous avons effectué des changements techniques sur ce point et il a maintenant amélioré ses départs, effaçant donc un point faible."

Le patron du programme Yamaha dresse donc à ce stade du championnat un bilan positif, alors que le #12 est en mesure de terminer dans le trio de tête de la saison : "Je pense qu'il a clairement retrouvé sa place dans l'équipe factory, en montrant son potentiel. Il est le seul pilote Yamaha à avoir gagné deux courses cette année et je serais heureux de le voir rester avec nous en 2021 et au-delà, c'est certain."

partages
commentaires
EL3 - Quartararo toujours devant, Zarco en Q1
Article précédent

EL3 - Quartararo toujours devant, Zarco en Q1

Article suivant

Álex Márquez proche d'un accord avec Repsol Honda

Álex Márquez proche d'un accord avec Repsol Honda
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021