Zarco heureux de "marquer des points dans l'esprit de Ducati"

Ses premières récompenses avec la Ducati arrivent à point nommé pour Johann Zarco, alors que le MotoGP prend la direction de deux Grands Prix potentiellement favorables à sa machine et que les pilotes officiels plongent chaque jour un peu plus dans la crise.

Zarco heureux de "marquer des points dans l'esprit de Ducati"

Alors que les Ducati officielles ont été invisibles aux avant-postes à Brno, Johann Zarco a décroché un premier podium avec la version 2019 de la Desmosedici. Un résultat qui venait parfaire le bilan déjà glorieux de son week-end tchèque, puisqu'il était déjà le pilote le plus rapide du groupe après les trois premières séances d'essais libres et avait décroché samedi une première pole position.

Le contraste entre la joie du Français et de l'équipe Avintia avec les visages fermés et contrits de l'équipe officielle était impressionnant ce week-end. Dans le team factory, le nouveau pneu arrière introduit cette année par Michelin semble constituer un casse-tête insoluble. Pecco Bagnaia à Jerez, et maintenant Johann Zarco à Brno, ont pourtant prouvé que le maîtriser au guidon d'une Ducati était possible, ce qu'Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci tendent à mettre sur le coup d'un style de freinage différent, sans doute moins adapté à ce que requérait la Desmosedici avec le pneu précédent. Ils voient leur longue expérience jouer contre eux, alors que les pilotes les plus récemment entrés dans le groupe ont peu à désapprendre et font mouche immédiatement.

Lire aussi :

Dans un contexte tendu, où l'un des deux guidons officiels reste à attribuer pour la saison prochaine alors qu'Andrea Dovizioso semble s'en éloigner toujours plus, la direction de Ducati accorde à Zarco un intérêt manifeste, encore confirmé par Paolo Ciabatti au micro de Canal+ avant la course : "Comme vous le savez, nous n'avons pas encore pris de décision. On verra, on a des options et Johann, c'est sûr, en est une."

À l'arrivée de la course, cependant, le Français ne souhaitait pas entrer dans le débat. Il retient avant tout qu'il a réussi à performer et, au fond, peu importe les raisons. Il profite de vents qui deviennent favorables et veut continuer à se montrer.

"Je ne veux pas trop me demander pourquoi j'ai été meilleur que les autres pilotes Ducati ce week-end, mais c'est très positif pour moi de marquer des points dans l'esprit de Ducati. Avec tout le soutien qu'ils apportent déjà, y compris à l'équipe qui est désormais une très bonne équipe satellite comme on le montre, j'espère mériter quelque chose de bon", souligne-t-il. Et c'est en italien, sur Sky, diffuseur du MotoGP de l'autre côté des Alpes, qu'il a adressé un joli "merci à Ducati pour ce que je suis en train de vivre".

Un résultat qui arrive "au meilleur moment"

"Ce résultat arrive donc au meilleur moment, plus tôt que ce à quoi on pouvait s'attendre mais c'est toujours bon à prendre", assure-t-il. Ce premier podium arrive en effet à point nommé, alors que le MotoGP prend maintenant la direction du Red Bull Ring, pour y disputer deux courses coup sur coup. Depuis l'arrivée du circuit autrichien au calendrier, il y a quatre ans, Ducati y est tout bonnement invaincu. Si Brno n'a pas permis aux pilotes officiels d'exploiter autant qu'attendu la puissance de la GP20, les Grands Prix à venir constitueront une opportunité jugée immanquable pour eux, au risque de véritablement faire plonger l'équipe factory dans la crise.

Galvanisé par son résultat à Brno, Zarco ne veut pas que l'histoire s'arrête là : "Maintenant il faut le confirmer à Spielberg, où il semble que j'aie cette opportunité car on sait que l'Autriche est bonne pour les Ducati, mais il ne faut pas penser que ce sera facile."

Lire aussi :

"Spielberg est toujours une très bonne piste pour Ducati, tant qu'on peut utiliser la moto correctement", souligne le Français, déjà impatient d'y être. "Cette pole position et ce podium vont faire grandir ma confiance et mes espoirs pour Spielberg. Je ne veux pas en retirer la moindre pression. Tout ce que j'ai fait ce week-end est un bonus et c'est très bon pour moi d'avoir une bonne relation avec Ducati, mais si j'arrive à rééditer un podium sur les deux prochaines semaines, ce sera juste parfait."

Si le Red Bull Ring convient historiquement à la puissante Ducati, à titre personnel également Zarco apprécie la piste autrichienne. "J'aime beaucoup. C'est une des meilleures pistes depuis qu'on l'a vue pour la première fois en 2016 quand j'étais en Moto2, j'avais eu un feeling fantastique. Et l'année dernière aussi j'y avais participé à un événement pour Red Bull et je ne voulais plus descendre de la moto !" sourit-il auprès de Sky Italia.

"La piste me plait et je suis curieux de voir ce qu'il me sera possible de faire avec la Ducati. Quoi qu'il en soit, il faudra donner le maximum parce que sur la MotoGP si on ne donne pas le maximum on est derrière. Et le maximum de la Ducati à Spielberg, ça semble permettre d'être compétitif."

partages
commentaires
Honda confirme l'absence de Marc Márquez au GP d'Autriche

Article précédent

Honda confirme l'absence de Marc Márquez au GP d'Autriche

Article suivant

Portimão accueillera bien la finale du MotoGP cette année

Portimão accueillera bien la finale du MotoGP cette année
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021