Qualifs – Zarco arrache la pole à Quartararo !

Surprise à Brno : les qualifications du Grand Prix de République Tchèque se sont conclues sur un doublé français !

Au guidon de sa Ducati de 2019, Johann Zarco a signé la pole position du Grand Prix de République Tchèque. Et c'est un doublé tricolore, puisque le pilote Avintia a devancé Fabio Quartararo, parti à la faute dans son dernier tour.

Dovizioso qualifié en 18e position

À l'issue des trois premières séances d'essais libres, plusieurs gros clients se sont trouvé le bec dans l'eau, alors qu'un classement particulièrement compact excluait quiconque n'avait pas tourné à moins de deux dixièmes et demi du pilote le plus rapide. Résultat, Dovizioso et Rins, mais aussi Nakagami, Miller, Oliveira et Binder devaient tenter de s'approprier l'un des deux tickets de repêchage en Q1, courte séance qui leur imposait également de battre Bradl, Lecuona, Smith, Rabat et Álex Márquez.

Lire aussi :

Après la première salve de tours, le meilleur temps revenait à Brad Binder devant Jack Miller. Pour Andrea Dovizioso l'alerte était déjà sérieuse : ayant dépassé les limites de la piste, il n'était même pas crédité d'un seul temps et se trouvait, au même titre que Bradley Smith qui était tombé, au-delà de la neuvième place, potentiellement synonyme de 20e ou 21e position sur la grille de départ…

Passé au stand plus tôt que ses adversaires pour changer de pneu et repartir sur une bonne base, le pilote Ducati s'est élancé pour cinq minutes déterminantes afin de tenter d'inverser la tendance. Avec un premier tour bouclé en 1'57"034, il se plaçait à huit dixièmes du temps de référence. C'était bien insuffisant et bien qu'il ait poursuivi son effort, ses deux tours suivants ne lui ont pas permis de faire mieux.

Au sommet du classement, la donne a changé dans les derniers instants. À leur retour en piste avec un pneu neuf, Binder et Miller ont eu du mal à améliorer leur chrono. Takaaki Nakagami en a profité pour se porter en tête en 1'56"290 avec un tour qui a toutefois par la suite été annulé, puis Álex Rins s'est à tout approprié la première place avec un chrono de 1'56"230.

La rétrogradation de Nakagami, sanctionné pour un tour durant lequel il a dépassé les limites de la piste à la sortie du virage 12, a permis à Binder de remonter à la deuxième place, synonyme de qualification pour la Q2, et ce grâce à son temps de début de séance.

Derrière Rins et Binder, qualifiés pour aller chercher une place sur les quatre premières lignes de la grille de départ, Miguel Oliveira a échoué à la troisième place, à moins d'un dixième, tandis que Jack Miller se classait quatrième, 24 millièmes plus loin.

Revoilà Zarco !

Dans le quart d'heure décisif, le premier tour lancé a placé Fabio Quartararo en pole provisoire avec le premier temps du week-end en 1'55 (1'55"990). La première ligne qui se dessinait à cet instant était pour le moins inédite, puisque derrière le Français on retrouvait… les deux frères Espargaró, Pol devant Aleix ! Et ça n'était pas fini : idéalement placé dans la roue de Quartararo, Aleix Espargaró est même allé chercher une amélioration suffisante pour se porter à 84 millièmes de la Yamaha au classement et prendre l'avantage sur son frère.

Reparti en piste avant ses adversaires avec un pneu adapté à la chasse au chrono, Maverick Viñales a réussi à grimper d'un cran au classement pour déposséder Pol Espargaró de la troisième place. Alex Rins pendant ce temps postait ce qui n'était que son premier temps et se positionnait sixième, à peine trois millièmes derrière Franco Morbidelli, cinquième.

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

L'entrée dans les deux dernières minutes promettait de tout chambouler, et c'est alors que Johann Zarco s'est porté en tête en 1'55"687. C'est aussi à ce moment-là que Cal Crutchlow est tombé, au virage 9, faisant apparaître des drapeaux jaunes potentiellement inquiétants pour quiconque était en position d'améliorer sa performance... Et Pol Espargaró l'a appris à ses dépens, puisqu'alors qu'il s'était hissé à la deuxième place, son chrono a été annulé !

Si son premier tour avec son pneu neuf avait été impacté par ce drapeau jaune, Quartararo avait encore une chance d'améliorer son chrono et de déloger Zarco de la première place. Une chute, dans l'insidieux virage 13, en a toutefois décidé autrement et a définitivement scellé le classement inédit de ces qualifications, avec un doublé français et le retour de Zarco en pole position !

 

La troisième place revient à Franco Morbidelli, l'un des hommes les plus solides depuis le début de ce week-end. Bien qu'ayant chaussé un troisième pneu, Viñales n'a pas été en mesure d'améliorer son temps à la toute fin de la séance et il s'élancera donc demain entre les frères Espargaró, Aleix quatrième et Pol finalement sixième.

La troisième ligne de la grille de départ est formée de Binder, Petrucci et Mir. Rossi doit se contenter de la dixième place devant Rins et Crutchlow.

Lire aussi :

Czech Republic GP de République Tchèque - Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Johann Zarco Ducati 7 1'55.687  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 6 1'55.990 0.303
3 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'55.998 0.311
4 Spain Aleix Espargaró Aprilia 7 1'56.074 0.387
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 7 1'56.131 0.444
6 Spain Pol Espargaró KTM 6 1'56.142 0.455
7 South Africa Brad Binder KTM 6 1'56.299 0.612
8 Italy Danilo Petrucci Ducati 6 1'56.454 0.767
9 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'56.512 0.825
10 Italy Valentino Rossi Yamaha 7 1'56.515 0.828
11 Spain Álex Rins Suzuki 4 1'56.571 0.884
12 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 4 1'56.797 1.110

Czech Republic GP de République Tchèque - Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'56.230  
2 South Africa Brad Binder KTM 7 1'56.291 0.061
3 Portugal Miguel Oliveira KTM 7 1'56.328 0.098
4 Australia Jack Miller Ducati 6 1'56.352 0.122
5 Spain Tito Rabat Ducati 7 1'56.695 0.465
6 Spain Iker Lecuona KTM 7 1'56.764 0.534
7 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'56.822 0.592
8 Italy Andrea Dovizioso Ducati 7 1'57.034 0.804
9 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 4 1'57.438 1.208
10 Germany Stefan Bradl Honda 7 1'57.573 1.343
11 Spain Álex Márquez Honda 7 1'57.606 1.376

partages
commentaires
EL4 - Quartararo devant, six constructeurs dans le top 8

Article précédent

EL4 - Quartararo devant, six constructeurs dans le top 8

Article suivant

Zarco raisonne : "Pas encore le rythme pour la victoire" malgré la pole

Zarco raisonne : "Pas encore le rythme pour la victoire" malgré la pole
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Q2
Lieu Brno Circuit
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021