L'Alpine A424 LMDh a bouclé ses premiers essais

Le prototype LMDh d'Alpine a roulé pour la première fois au Castellet, point de départ de son développement en vue de son engagement en WEC la saison prochaine.

Alpine A424
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Nicolas Lapierre, Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Hugues de Chaunac, Nicolas Lapierre
Cockpit Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Nicolas Lapierre, Alpine A424 Beta
Hugues de Chaunac, Nicolas Lapierre
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
Alpine A424 Beta
27

Présentée il y a deux mois à l'occasion des 24 Heures du Mans, dans ce qui était alors une version dite "Beta", l'Alpine A424 a fait ce mois-ci ses premiers tours de roue. Après un premier déverminage début août, le constructeur français a bouclé sa première véritable séance d'essais cette semaine, dans le sud de la France, sur le circuit Paul-Ricard. L'occasion d'abord de valider un certain nombre de fonctions et de passer en revue les procédures sur le prototype LMDh dont la conception du châssis a été confiée à Oreca. La prochaine séance de roulage aura lieu le mois prochain en Espagne, au Motorland Aragón

Nicolas Lapierre s'est vu confier cette entame déterminante du programme de développement qui doit mener Alpine jusqu'à son retour dans la catégorie Hypercar, en 2024 en FIA WEC et aux 24 Heures du Mans. Matthieu Vaxiviere et Charles Milesi se sont ensuite relayés au volant.

Les premiers courts relais étaient destinés à vérifier l'aspect opérationnel des éléments majeurs tels que la boîte de vitesses, les freins et le système de refroidissement. Puis les relais se sont allongés jeudi lors de la dernière journée des tests afin de récolter des données, notamment avec les pneus Michelin. Alpine indique avoir bouclé un relais de 30 tours et accumulé au total un peu plus de 1000 km lors de cette première session d'essais. 

"Pour la première fois dans notre histoire, nous avons l'opportunité d'être impliqués dès le départ dans un projet d'une telle envergure", se réjouit Philippe Sinault, à la tête de l'équipe Alpine en Endurance via sa structure Signatech. "Voir l'A424 prendre la piste pour la première fois a été une véritable émotion. Ce projet comporte également son lot de défis, car les équipes d'Alpine Racing et les nôtres travaillent ensemble pour tirer le meilleur de l'Alpine A424."

"La première impression général est plutôt positive et l'absence de problèmes bloquants depuis les premiers tours de roue nous a permis d'apprendre à connaître la voiture assez rapidement. Notre connaissance va s'enrichir au fur et à mesure des essais de développement. Les six prochains mois seront à coup sûr intenses jusqu'à la première course au Qatar, mais tous les membres de l'équipe sont plus que motivés pour relever le défi."

Le programme d'Alpine en Endurance est désormais sous la supervision de Bruno Famin, nommé durant l'été à la tête de l'ensemble de la branche sportive Alpine Motorsports. Celui-ci se félicite de ce premier test concluant : "Durant les premières étapes du développement, les priorités sont de valider les systèmes fondamentaux et de travailler sur la fiabilité tout en commençant à affiner le prototype. Les pilotes étaient plutôt contents de la voiture, même s'il y a quelques points difficiles, sur lesquels nous travaillons déjà en vue des prochains essais. Nous devons être réalistes : le travail ne fait que commencer. Nous avons encore énormément à faire en très peu de temps avant notre première course."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Charles Leclerc veut courir les 24H du Mans avec son frère Arthur
Article suivant Vandoorne au départ des 6H de Fuji sur la Peugeot 9X8

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France