Audi l'emporte dans un final à suspense à Silverstone!

Audi l'emporte dans un final à suspense à Silverstone!
#1 Toyota Racing Toyota TS040-Hybrid : Anthony Davidson, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima
#28 G-Drive Racing Ligier JS P2 - Nissan : Gustavo Yacaman, Luis Felipe Derani, Ricardo Gonzalez
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Lucas Di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#2 Toyota Racing Toyota TS040-Hybrid : Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#2 Toyota Racing Toyota TS040-Hybrid : Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin, Mike Conway
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro : Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer
#17 Porsche Team Porsche 919 Hybrid : Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#98 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage V8 : Paul Dalla Lana, Pedro Lamy, Mathias Lauda

Tout devait se jouer à la consommation et à la gestion des pneumatiques à Silverstone. Après une première partie de course très remuante en tête du LMP1, la lutte s'est poursuivie avec intensité en piste, tout en laissant le volet stratégique prendre logiquement le dessus pour viser la victoire finale.

La bataille aura été belle de bout en bout entre les trois voitures de tête, de trois constructeurs différents. En tête depuis la mi-course, l'Audi n°7 a pu compter sur le gros travail d'André Lotterer, qui a enfoncé le clou en succédant à Benoît Tréluyer. L'Allemand, comme il en a l'habitude en effectuant les efforts demandés dans les moments-clés, a ainsi pu céder le volant de sa R18 à Marcel Fässler dans une position idéale. L'objectif était de se mettre à l'abri de la concurrence avant un ultime arrêt.

Une pénalité qui relance la fin de course

Aucun favori ne s'est risqué à tenter un triple relais avec les pneumatiques, mais la Porsche 919 Hybrid s'est montrée, comme attendu, la moins exigeante en termes de consommation. C'est pourquoi Audi et Toyota ont dû cravacher au maximum pour se mettre à l'abri avant la dernière demi-heure.

Mais une décision controversée des commissaires est venue ajouter du sel à la fin de course, puisqu'en plus d'un arrêt supplémentaire pour un dernier ravitaillement essence, Marcel Fässler a dû passer une seconde fois par les stands pour un stop & go consécutif à une exploitation de la piste au-delà des limites en en tirant un avantage.

En dépit de ces deux arrêts, Audi est parvenu à conserver le leadership pour quelques secondes, preuve de la belle avance que le trio Fässler-Lotterer-Tréluyer, triple vainqueur des 24 Heures du Mans, s'était constitué.

Derrière, Porsche a subtilisé la deuxième place finale à Toyota grâce à son arrêt de moins. Les trois marques terminent aux trois premières places dans une poignée de secondes.

Lire aussi : Résumé H+2 | Résumé H+4

G-Drive intouchable en LMP2

En LMP2, le G-Drive Racing s'est offert un véritable cavalier seul avec ses deux Ligier JS P2, rapidement débarrassé de la menace que pouvait représenter l'ORECA 05 de KCMG. La palme est revenu au trio Rusinov-Canal-Bird.

Quant à la catégorie LM GTE Pro, que l'on pouvait craindre dénuée de suspense suite à la domination d'Aston Martin en qualifications, elle a tenu toutes ses promesses. A l'expérience, c'est une nouvelle fois AF Corse qui a tiré son épingle du jeu de la lutte avec Porsche grâce au duo Bruni-Vilander. Aston Martin peut se consoler avec la victoire en LM GTE Am grâce à Dalla Lana-Lauda-Lamy.

Classement final des 6 Heures de Silverstone

 CatEquipeTrs
1 7 LM P1 Audi Sport Team Joest 201
2 18 LM P1 Porsche Team 201
3 1 LM P1 Toyota Racing 201
4 2 LM P1 Toyota Racing 200
5 8 LM P1 Audi Sport Team Joest 197
6 26 LM P2 G-Drive Racing 185
7 28 LM P2 G-Drive Racing 183
8 30 LM P2 Extreme Speed Motorsports 182
9 42 LM P2 Strakka Racing 178
10 51 LM GTE Pro AF Corse 171
11 91 LM GTE Pro Porsche Team Manthey 171
12 71 LM GTE Pro AF Corse 171
13 95 LM GTE Pro Aston Martin Racing 171
14 97 LM GTE Pro Aston Martin Racing 170
15 99 LM GTE Pro Aston Martin Racing V8 170
16 92 LM GTE Pro Porsche Team Manthey 169
17 98 LM GTE Am Aston Martin Racing 168
18 83 LM GTE Am AF Corse 168
19 72 LM GTE Am SMP Racing 168
20 47 LM P2 KCMG 167
21 96 LM GTE Am Aston Martin Racing 166
22 88 LM GTE Am Abu Dhabi-Proton Racing 166
23 77 LM GTE Am Dempsey Racing - Proton 165
24 35 LM P2 Oak Racing 164
25 31 LM P2 Extreme Speed Motorsports 164
26 50 LM GTE Am Larbre Competition 159
27 4 LM P1 Team Bykolles 116
28 17 LM P1 Porsche Team 44
29 36 LM P2 Signatech Alpine 20

 

partages
commentaires
Attention, Audi est de retour!
Article précédent

Attention, Audi est de retour!

Article suivant

Encore une fois, Audi l'a joué très fin à Silverstone

Encore une fois, Audi l'a joué très fin à Silverstone
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021