Tom Dillmann quitte Vanwall et cherche un nouveau baquet

Tom Dillmann a annoncé qu'il quittait l'équipe Vanwall en WEC avec effet immédiat, mais "en bons termes". Le Français veut relancer sa carrière ailleurs.

#4 Floyd Vanwall Racing Team Vanwall Vandervell 680 of Tom Dillmann, Esteban Guerrieri, Tristan Vautier

Tom Dillmann a annoncé son départ de l'équipe Vanwall, avec laquelle il participait cette année au FIA WEC. Le Français a officialisé sa décision quelques jours seulement après sa participation aux 24 Heures du Mans dans la catégorie Hypercar, qui s'est soldée par un abandon après une défaillance moteur survenue au petit matin.

Dans la Sarthe, Tom Dillmann partageait le volant de la Vandervell 680 avec Esteban Guerrieri et Tristan Vautier, qui avait été appelé au pied levé pour remplacer Jacques Villeneuve, évincé juste avant l'épreuve. L'équipe dirigée par Colin Kolles a choisi pour le remplacer João Paulo de Oliveira, dès la prochaine manche du championnat qui aura lieu début juillet à Monza.

"Il est important de dire que j'ai quitté Vanwall en bons termes", explique Tom Dillmann à Motorsport.com. "J'ai participé à de nombreuses courses avec l'équipe et j'ai eu le sentiment qu'il était temps d'essayer quelque chose d'autre. C'est bien sûr un risque [de partir], car je n'ai rien d'autre pour le moment, mais j'ai eu l'impression qu'il fallait le faire pour essayer d'obtenir une place ailleurs. Je pense avoir fait du bon travail pour une équipe qui se bat devant, et je veux redoubler d'efforts pour être dans cette position. Je ne cherche pas à devenir une star, mais je pense pouvoir être un atout pour une équipe. J'ai prouvé à quel point j'étais fiable dans toutes les conditions, et que l'on pouvait compter sur moi."

Tom Dillmann lors du Pesage des 24H du Mans 2023.

Tom Dillmann lors du Pesage des 24H du Mans 2023.

"Je ne dirai jamais du mal de l'équipe", a-t-il insisté au sujet de ByKolles/Vanwall. "J'ai beaucoup de respect pour les efforts qu'ils fournissent. Colin m'a donné l'opportunité de participer pour la première fois aux 24 Heures du Mans [en 2018], ce n’est pas rien, et on a fait beaucoup de courses ensemble. Je leur souhaite le meilleur. C'est juste que j'ai senti qu'il fallait que je sorte de ma zone de confort et que j'essaie de décrocher une opportunité où je peux me battre pour de meilleurs résultats à court terme."

En quatre participations aux 24 Heures du Mans et à 34 ans, Tom Dillmann n'a jamais vu l'arrivée de l'épreuve avec l'équipe de Colin Kolles. Il compte en revanche une victoire de catégorie en WEC, décrochée en LMP2 à Shanghai en 2015 lorsqu'il avait effectué avec succès une pige chez Alpine.

"Vanwall et Tom Dillmann mettent fin d'un commun accord et en bons termes à leur collaboration en WEC pour 2023", a réagi Vanwall dans un communiqué. "Nous souhaitons à Tom, qui a soutenu notre programme avec ses compétences au cours des cinq dernières années, tout le succès possible pour l'avenir."

Propos recueillis par Jamie Klein

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Lilou Wadoux retrouve le LMP2 aux États-Unis
Article suivant Le retour du WEC, une "pièce cruciale du puzzle" pour le COTA

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France