Citroën veut plus de rallyes pour Mikkelsen

L'équipe Citroën est en train d'étudier des solutions qui pourraient lui permettre d'aligner le Norvégien sur d'autres manches du Championnat du monde que le seul Rallye de Sardaigne.

Andreas Mikkelsen remplacera Stéphane Lefebvre pour la manche italienne de la saison, aux côtés de Craig Breen et d'un Kris Meeke lui aussi sujet aux erreurs depuis le début du championnat – avec l'excuse du manque d'expérience en moins. Le contrat entre Citroën et l'ancien pilote Volkswagen ne porte que sur ce Rallye de Sardaigne (8-11 juin), pour lequel il doit prendre très prochainement le volant de la C3 WRC en test.

Toutefois, les propos d'Yves Matton laissent entendre qu'il pourrait y avoir une suite, ou que celle-ci serait en tout cas la bienvenue d'un côté comme de l'autre.

"Quand nous avons demandé à Andreas de nous rejoindre, bien sûr, l'intention pour lui n'était pas de faire un rallye et qu'on se dise au revoir", déclare le directeur de Citroën Racing à Motorsport.com. "Nous ne voulons pas de pilotes qui viennent juste une fois. Pour le moment, je ne sais pas [ce qui pourra être fait pour la suite]. C'est difficile en matière de disponibilité d'une voiture, nous avons beaucoup de demandes pour les voitures. Tout ce que l'on peut dire pour l'instant, c'est que nous allons prendre les choses palier par palier."

En effet, quatre voitures doivent déjà être engagées sur plusieurs manches de la saison, Khalid Al-Qassimi ayant rejoint l'équipe sur une quatrième C3 pour la première fois au Portugal. Mikkelsen et son management, pour leur part, ont fait savoir que le Norvégien serait disponible pour le reste de la saison, lui qui ne court cette année qu'au coup par coup pour Skoda en WRC2.

"Je suis vraiment, vraiment content de cet accord [avec Citroën]", a déclaré le troisième du championnat en 2014, 2015 et 2016. "C'est ce que j'attendais et recherchais, la chance d'être de retour au plus haut niveau."

"Évidemment, ce championnat est foutu pour moi, ce qui importe maintenant, c'est d'être dans la meilleure position possible pour l'année prochaine, et je suis impatient de tester la C3 pour la première fois. Bien sûr, je voudrais rester [au plus haut niveau du WRC, et probablement chez Citroën, ndlr] pour le reste de la saison."

"Andreas n'a rien à nous prouver"

Citroën a également précisé n'avoir fixé aucun objectif à sa nouvelle recrue pour la Sardaigne, ce qui peut également aller dans le sens d'autres participations à venir car dans le cas contraire, l'intérêt de l'opération ne serait pas évident à comprendre.

"Andreas n'a rien à nous prouver. Nous ne le mettrons pas sous pression, nous voulons juste qu'il trouve son niveau et pilote à ce niveau", assure Matton. "Je suis convaincu qu'il peut faire un bon rallye en Italie s'il est à l'aise dans la voiture durant les tests, puis améliorer ce feeling au fil du rallye."

Retour de Lefebvre attendu en Pologne

Nul doute que l'intéressé, de son côté, fera tout pour se montrer à son avantage. D'autant qu'à l'entendre, son supposé manque d'expérience des nouvelles World Rally Cars ne devrait pas être un problème. 

"J'ai testé la Polo 2017 l'année dernière, et j'ai testé la Hyundai cette saison, donc j'ai un peu d'expérience de ces voitures", a-t-il rappelé.

Lors de l'annonce de son remplacement par Mikkelsen en Italie, Stéphane Lefebvre avait été en revanche confirmé pour le rallye suivant, en Pologne.

Propos recueillis par David Evans

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Andreas Mikkelsen , Stéphane Lefebvre
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT
Type d'article Actualités
Tags wrc