Evans pourrait être encore plus rapide qu'en Argentine

partages
commentaires
Evans pourrait être encore plus rapide qu'en Argentine
Par : David Evans
17 mai 2017 à 09:31

Le pilote M-Sport espère renouveler ce week-end le rythme qui avait été le sien en Amérique du Sud, certains craignant d'ailleurs que ses pneus DMACK y soient encore plus compétitifs.

Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Le vainqueur Thierry Neuville, Hyundai Motorsport, le deuxième Elfyn Evans, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport

Si les routes restent sèches dans la région de Porto, le plus dur des composés tendres du fabricant britannique devrait offrir un grip plus régulier que le tendre, plus traditionnel, de Michelin. Le pilote britannique de la Ford Fiesta WRC #3 de M-Sport pourrait être en mesure de monter ses pneus les plus tendres même sur les secondes boucles de vendredi et samedi après-midi, avec des températures ambiantes plus élevées, quand ses rivaux risqueront de devoir utiliser l'option la plus dure offerte par le manufacturier de Clermont-Ferrand.

DMACK s'est fixé une sélection de rallyes sur lesquels l'objectif est un niveau de performance élevé avec son nouveau pneu cette saison, et le Portugal est le suivant sur la liste.

"Le Mexique ne s'est pas passé comme prévu", rappelle Evans, qui avait dû changer de moteur avant le départ, encaissant de ce fait une pénalité qui lui avait valu d'ouvrir la route à partir du samedi matin. "Mais l'Argentine était un de nos objectifs et maintenant, il faut voir au Portugal."

Tout en estimant que le niveau de performance d'Evans en Argentine n'était pas dû qu'à ses pneus, le compatriote d'Evans et pilote Citroën, Kris Meeke, s'est dit impressionné par la progression de DMACK depuis son arrivée en Championnat du monde.

"L'Argentine a été très importante pour DMACK", dit-il. "C'est une entreprise jeune, Dick [Cormack, le directeur général de la marque, ndlr] s'est lancé il y a sept ans et regardez de quoi ils sont capables maintenant. C'était la première fois cette année qu'Elfyn pouvait briller vraiment avec ce pneu et c'est ce qu'il a fait. Bien sûr, nous devons le craindre désormais lors de chaque rallye sur terre, à commencer par le Portugal."

Des leçons précieuses

D'un point de vue personnel, Evans veut mettre sa très courte défaite argentine (0,7 seconde face à Thierry Neuville) derrière lui et aller de l'avant.

"Ça fait mal pour le moment", disait-il peu après le rallye. "Pour être honnête, je suis absolument dégoûté. Mais à mesure que le temps passe, ça fait un peu moins mal. Peut-être que la semaine prochaine, je serai en mesure d'y repenser et d'être très heureux de ce que nous avons fait. J'ai clairement retenu quelques leçons qui, toutes, sont positives."

"La plus grande chose que j'ai apprise, je pense, c'est ce qu'exige le haut niveau. En WRC2 ou dans le championnat britannique, on peut y aller mollo un petit peu et gagner une victoire par-ci, par-là, puis le championnat. Mais dès que l'on commence à y aller mollo ici [en WRC], les gars vous prennent dix ou 15 secondes dans chaque spéciale."

"J'ai gagné un peu d'expérience très précieuse [en Argentine]. Sentir que je peux [faire de belles choses] est très important aussi. Il y a clairement des moments où l'on commence à douter, à se demander : 'Est-ce bien moi ?' Mais après les soucis que j'ai eus [le dimanche en Argentine], je me suis senti très content de ce que nous avions fait. Je n'avais jamais été compétitif avant dans une spéciale comme El Cóndor, et y être parvenu me donne un point [de référence] auquel je peux revenir."

Evans disposera en outre d'une bonne position de départ vendredi, la sixième, après la super spéciale de Lousada qui lancera le rallye jeudi soir.

Article suivant
Capito : Une équipe doit engager Mikkelsen maintenant

Article précédent

Capito : Une équipe doit engager Mikkelsen maintenant

Article suivant

Les équipes officielles pas contentes contre Østberg

Les équipes officielles pas contentes contre Østberg
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Pilotes Elfyn Evans
Équipes M-Sport
Auteur David Evans
Type d'article Preview