Résumé de spéciale
WRC Rallye d'Estonie

Tänak signe le 1er scratch, Evans et Lappi co-leaders

Ott Tänak a remporté la première spéciale de son rallye national, jeudi soir en Estonie, alors qu'une lourde pénalité l'empêchera très probablement de jouer la victoire.

Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport Ford World Rally Team

Quelques heures après le changement de moteur de sa Ford Puma Rally1, Ott Tänak a fait parler sa vitesse dans la première courte spéciale qui marquait le départ du Rallye d'Estonie. Devant son public, le Champion du monde 2019 a signé le meilleur temps au terme des 3,35 km de Tartu vald 1, avec six dixièmes d'avance sur Elfyn Evans (Toyota) et Esapekka Lappi (Hyundai).

Mais cela n'aura qu'un effet minime au classement général, car l'Estonien a écopé, comme prévu, d'une pénalité de cinq minutes pour ce changement de moteur et il apparaît donc en dernière position après ce premier chrono. Un début de rallye "douloureux" pour lui qui espérait se relancer au championnat lors des épreuves nordiques de cet été.

"Je dirais que plus j'avance dans la journée, plus ça fait mal", a déclaré Ott Tänak à l'arrivée de cette première des 21 spéciales. "C'est de plus en plus douloureux. Nos chances pour le championnat étaient assez serrées compte tenu de nos performances cette année et nous travaillions dur pour les deux prochains rallyes. C'est un véritable coup de pied dans les couilles."

Compte tenu de cette pénalité infligée au vainqueur de la première spéciale, Evans et Lappi aborderont la journée de vendredi en co-leaders avec un dixième d'avance sur Kalle Rovanperä (Toyota). Leader du championnat et vainqueur des deux dernières éditions de ce rallye, le Finlandais a voulu mener un début de rallye prudent.

Kalle Rovanperä, Jonne Halttunen, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota GR Yaris Rally1

Kalle Rovanperä et Jonne Halttunen (Toyota Gazoo Racing WRT), leaders du championnat

"Je ne me suis pas trop stressé pour celle-ci. C'est une spéciale piégeuse, donc nous l'avons juste passée proprement sans attaquer", a expliqué Kalle Rovanperä. "Demain, ce sera intéressant. Apparemment, ce sera un gros challenge d'ouvrir la route, il y a beaucoup de gravette sur la route dans les spéciales de vendredi. Nous devrons faire de notre mieux et nous verrons où nous en serons demain."

Thierry Neuville (Hyundai) a terminé la spéciale à 1"6 du meilleur temps, mais devant Takamoto Katsuta (Toyota) et Teemu Suninen (Hyundai), qui faisait ses débuts au volant de la troisième i20N. Pierre-Louis Loubet (M-Sport) complète l'escadron de WRC, qui compte huit voitures pour ce rallye.

Le rallye reprendra vendredi pour sept spéciales totalisant 133 kilomètres chronométrés.

Estonia Rallye d'Estonie - Classement après l'ES1

  Pilote Équipe Temps/Écart
1 United Kingdom E. Evans Toyota 3'03"1
2 Finland E. Lappi Hyundai +0"0
3 Finland K. Rovanperä Toyota +0"1
4 Belgium T. Neuville Hyundai +1"0
5 Japan T. Katsuta Toyota +2"6
6 Finland T. Suninen Hyundai +3"9
7 France P. Loubet M-Sport Ford +4"4
...48 Estonia O. Tänak M-Sport Ford +4'59"4
Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hyundai croit pouvoir éviter les problèmes d'arbre de transmission en Estonie
Article suivant Toyota mise sur un nouveau moteur pour rivaliser avec la vitesse de Hyundai

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France