WRC Rallye de Sardaigne

Victime d'une sortie de route, Lappi doit abandonner

Esapekka Lappi a dû renoncer dès la première spéciale courue ce samedi matin, après avoir été victime d'un accident. Il laisse la voie libre à Ott Tänak en tête de course.

Esapekka Lappi n'aura guère profité longtemps de sa position de leader sur le Rallye de Sardaigne. On avait en effet quitté le Finlandais en tête de l'épreuve hier après-midi, une prise de pouvoir réalisée lors de l'ES7 et qui n'a pas été contestée par la suite du fait de l'annulation des deux dernières spéciales du vendredi.

Mais le pilote Toyota a tout perdu dès le premier parcours chronométré ce matin, Tempio Pausania 1, après que sa voiture ait été dans un premier temps déstabilisée par deux premiers impacts avec des rochers situés sur le côté droit de la route, avant d'être véritablement brinqueballée de part et d'autre jusqu'à finir son chemin dans le bas-côté.

Une chose est sûre : sa GR Yaris ne pourra pas repartir au vu des dégâts constatés, avec une roue arrière gauche et de multiples éléments de sa suspension arrachés. C'est un véritable crève-cœur pour Lappi, qui participe ce week-end à son deuxième rallye pour le compte de Toyota cette saison et semblait être en bonne posture pour jouer la victoire face à Tänak.

Hier, le Finlandais avait en effet signé deux scratchs pour prendre la tête du rallye, avec seulement sept dixièmes de seconde d'avance sur son rival estonien. L'ironie veut que ce dernier a eu bien plus de chance hier, lorsqu'un problème de suspension survenu sur sa Hyundai est passé quasi inaperçu suite à l'annulation des deux dernières spéciales prévues vendredi.

Premier scratch pour Tänak ce matin

Le Champion du monde 2019 a d'ailleurs profité de l'abandon de son adversaire ce matin pour repartir le couteau entre les dents, et décrocher le premier scratch de la journée, devant Craig Breen et Thierry Neuville, un autre pilote en proie aux soucis mécaniques sur cette épreuve.

Tänak occupe donc à présent la tête du rallye avec plus de 21" d'avance sur Breen au général, et 28" sur Dani Sordo. Troisième du rallye hier soir après une excellente première étape, Pierre-Louis Loubet a quant à lui joué de malchance sur la première spéciale du jour, touché par une crevaison à l'avant droit. Le Corse se retrouve ainsi à la quatrième place du classement provisoire.

Lire aussi:

Italy Rallye de Sardaigne - Classement à l'issue de l'ES10

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent ES6 à ES9 - Les deux dernières ES annulées, Lappi nouveau leader
Article suivant ES10 à ES13 - Tänak confortable leader après l'abandon de Lappi

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France