WSBK
C
Aragon
28 août
-
30 août
Prochain événement dans
83 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
90 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
104 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
118 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
125 jours
C
Jerez
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
139 jours
C
Misano
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
153 jours

Baz et Ten Kate : "le niveau de battre les structures officielles"

partages
commentaires
Baz et Ten Kate : "le niveau de battre les structures officielles"
Par :
28 mars 2020 à 17:00

Le pilote français attend la reprise du championnat en relativisant sa situation, mais avec une forte envie de poursuivre sur sa lancée de Phillip Island, où il a affiché son potentiel et ses ambitions.

Fort d'une solide intersaison, Loris Baz était on ne peut plus galvanisé à l'heure d'entamer le championnat, le mois dernier, lui qui a de la motivation à revendre après avoir dû disputer une saison incomplète l'an dernier. Confiant également grâce aux progrès de la Yamaha, il a brillé pendant les essais hivernaux, puis s'est mêlé aux gros bras du championnat pendant la manche de Phillip Island, faisant oublier son statut de pilote indépendant.

Las, le Haut-Savoyard n'a pas eu la réussite de son côté. Des contacts et excursions hors piste afin d'éviter des collisions trop dommageables ne lui ont pas permis de faire mieux que deux septièmes places et une huitième, cependant son potentiel est apparu très clairement aux yeux de tous, car il s'est bel et bien battu à chaque course pour le podium et aurait même pu avoir des vues sur la victoire.

"Le bilan est contrasté. D'un côté, il est très positif, mais il est aussi frustrant quant au nombre de points que nous avons inscrits. Au bout du compte, c’est ça le plus important. Nous aurions pu en marquer beaucoup plus", regrette-t-il sur le site officiel du WorldSBK. "Mais nous avons vraiment joué de malchance. Je déteste dire ça mais j’ai manqué de réussite en Australie : j’ai notamment été poussé deux fois…"

"L’an dernier, nous n’avons eu de cesse de répéter que nous manquions de roulage et d’expérience avec la moto pour jouer aux avant-postes", poursuit-il. "Cet hiver, nous avons réussi à suivre un programme d’essais et nous étions prêts à nous battre pour la victoire. Je pense qu’en Australie, nous avons montré qu’on pouvait compter sur nous. Ten Kate, Yamaha et Loris Baz est un trio qui peut gagner. Nous étions devant à chaque course, mais ce sont des choses qui arrivent. Je suis très heureux du travail que nous avons accompli durant l’intersaison, lequel nous permet maintenant d’avoir, en tant que team privé, le niveau de battre les structures officielles."

Lire aussi :

Ce début de championnat prometteur n'attend désormais qu'une suite, cependant la suspension actuelle des compétitions face à la pandémie de COVID-19 laisse Loris Baz et les autres pilotes du championnat dans l'incertitude quant à la date à laquelle les courses pourront reprendre. Si le calendrier donne toujours rendez-vous à Assen dans un peu plus de trois semaines, les restrictions mises en place dans toute l'Europe − et notamment l'interdiction des rassemblements publics de plus de deux personnes jusqu'au 1er juin aux Pays-Bas − font logiquement penser qu'il va encore falloir patienter une partie du printemps.

Dans l'attente du nouveau moteur

À la reprise, Loris Baz devrait recevoir la version 2020 du moteur de la YZF-R1, ce qui était prévu pour la manche de Jerez avant qu'elle ne soit reportée. "Si tout se passe bien, j’en disposerai à la prochaine épreuve. Malheureusement, compte tenu de la situation avec notamment les confinements, les problèmes de transport, nous ne savons pas réellement ce qu’il en est", explique-t-il.

"J’attends un peu plus de vitesse de pointe et de puissance à haut régime", poursuit Baz au sujet de ce moteur. "C’est ce qui nous manque à l’heure actuelle. Nous avons pu le voir en deuxième manche à Phillip Island : je me faisais doubler dans les lignes droites et il était difficile de faire la course en tête. C’est pour cette raison que j’ai produit l’effort pour rester devant et ne pas être rattrapé par le groupe de derrière. Je pense que le moteur 2020 fonctionne un peu mieux. Nous avons besoin d’un peu plus pour ne pas être attaqués dans les lignes droites. La moto compte aussi tout un tas d’autres qualités qu’il faut savoir exploiter. Tout comme en MotoGP, c’est une moto très douce qui délivre parfaitement la puissance sur l’angle maximum."

L'une des nouveautés qu'il a toutefois pu étrenner est la dernière évolution aérodynamique et il estime que l'aide qu'elle apporte aux pilotes de son gabarit peut encore être optimisée. "Je trouve que la moto se comporte globalement mieux. Même en termes de wheelies, la moto cabre moins avec ce nouveau carénage", se félicite-t-il. "Je pense que nous avons encore du travail à effectuer. Je n’officie pas dans le team officiel, mais je participe au développement de la Yamaha. L’aérodynamique n’a pas encore été pleinement explorée et je pense que nous pouvons faire mieux pour aider les pilotes un peu plus grands, comme Toprak [Razgatlioglu], Michael [van der Mark] et moi. Je pense que nous allons progresser tout au long de l’année."

Lire aussi :

Pour le moment, il n'y a rien d'autre à faire qu'essayer d'optimiser la suspension du championnat pour rester en forme, et Loris Baz ne se plaindra certainement pas de sa situation malgré son confinement actuel. "Il faut savoir relativiser sur notre situation", souligne-t-il. "Il y a pire que nous. C’est un problème, plus ou moins grave selon que l’on est touché ou non, [et] j’ai la chance de bien me porter, tout comme mon entourage."

"J’en profite pour améliorer ma condition physique", ajoute le pilote. "Je fais pas mal de cardio et de renforcement musculaire. Je suis équipé chez moi pour tout faire. Je continue ma préparation hivernale, même si nous ne pouvons pas sortir. Je profite également de mes proches et c’est important."

Article suivant
Ne pas reprogrammer toutes les courses WSBK serait envisageable

Article précédent

Ne pas reprogrammer toutes les courses WSBK serait envisageable

Article suivant

Annuler la saison MotoGP ne se ferait qu'en "dernier recours"

Annuler la saison MotoGP ne se ferait qu'en "dernier recours"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Loris Baz
Équipes Ten Kate
Auteur Léna Buffa