Biaggi annonce la couleur - "Sepang, un défi impossible"

C'est cette semaine que Max Biaggi abattra sa seconde carte de la saison en retrouvant le paddock du WSBK doté d'une wild-card. Jusqu'à preuve du contraire, il s'agira de sa dernière venue et elle suscitera par conséquent beaucoup d'attentes, la première étant d'améliorer les deux sixièmes places décrochées à Misano.

Pourquoi Sepang?

Après avoir opté pour son sol national à l'heure de faire son retour à la compétition le mois dernier, le pilote italien fait un choix mûrement réfléchi en optant pour la Malaisie. D'abord parce que, en intégrant le calendrier WSBK seulement l'an dernier, Sepang s'est révélé être un terrain de jeu particulièrement favorable à Aprilia qui y a signé deux doublés Melandri-Guintoli.

Au guidon de sa RSV4 RF, et face à de jeunes pilotes qui ne la connaissent que peu, le Romain tentera également de faire valoir son expérience de la piste, qu'il a arpentée à sept reprises lors de sa première partie de carrière, en Grands Prix. A l'époque, la Malaisie tenait d'ailleurs une bonne place parmi les pays qui lui ont valu le plus grand nombre de victoires - cinq, qui se sont partagées entre Shah Alam et Sepang, en 250cc puis en MotoGP.

Il ne sera pas simple d'améliorer les résultats de Misano, mais ça n'est pas la première fois que je relève un défi impossible.

Max Biaggi

Il faut ajouter à cela des réglages de boîte de vitesses plutôt proches de ceux requis par Misano. Puisque la configuration de la boîte doit être figée durant la saison, Biaggi pouvait opter pour un compromis adapté aux deux circuits figurant à son programme, sans risquer d'être particulièrement pénalisé sur l'un d'eux.

Enfin, la Malaisie c'est la garantie de conditions météo extrêmes, une chaleur pesante et humide qui n'est pas sans perturber certains pilotes. Or, Max Biaggi peut se targuer d'une forme physique éblouissante pour ses 44 ans et il a bien l'intention de le rappeler sur le terrain le plus exigeant du calendrier.

Le pilote tient toutefois à modérer les attentes - peut-être pour mieux surprendre dimanche. "Après avoir vécu un rêve à Misano, en retrouvant la chaleur de mes tifosi et l'adrénaline de la course, avec cette seconde wild-card à Sepang je m'attends à vivre un week-end difficile," indique-t-il, quelque peu échaudé par ses récents essais sur place que la météo, la mécanique et une chute ont compliqué : "Pendant ces tests, j'ai découvert les difficultés d'une piste complexe, avec des conditions climatiques limites."

"On a perdu un temps précieux et cela ne nous aide pas," poursuit Max Biaggi. "Il va nous falloir rester concentrés au maximum pour exploiter chaque séance d'essais. Les membres de mon team vont subir une grande pression et je vais moi aussi devoir donner le meilleur de moi-même. Il ne sera pas simple d'améliorer les résultats de Misano, mais ça n'est pas la première fois que je relève un défi impossible. J'espère prendre du plaisir et offrir du spectacle au public du Superbike."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Sepang
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Max Biaggi
Équipes Aprilia Racing Team
Type d'article Preview
Tags aprilia, max biaggi, sepang, wildcard, wsbk