Performances sans éclat pour les pilotes Aprilia

Les courses de Magny-Cours n'ont pas souri aux pilotes Aprilia qui, fait plutôt rare cette année, n'ont figuré sur aucun des deux podiums du week-end.

Pourtant, Leon Haslam s'élançait de la pole position, et ce pour la première fois en six mois. S'il espérait en profiter pour redorer son blason dans la Nièvre - lui qui affronte un avenir flou après une saison jugée trop terne - il a vu ses espoirs s'envoler tour après tour.

Immédiatement débordé par Rea à l'extinction des feux de la première manche, Haslam n'a pu résister au retour tonitruant de Sykes. Alors que les pilotes Kawasaki s'échappaient, lui se confrontait à Davies, Guintoli - qui terminera sur le podium - ou encore Camier. Las, après avoir affiché tout son mordant dans les premiers tours, le pilote Aprilia a soudainement perdu beaucoup de terrain. Sa course s'est alors transformée en calvaire et il a dégringolé jusqu'au seizième rang.

Sous le soleil, de retour pour la seconde manche, Leon Haslam a cette fois réussi un bon envol... mais ses espoirs ont à nouveau tourné court. Dépossédé de la position de leader dans le troisième tour par une manoeuvre musclée de Jonathan Rea, il n'a pu empêcher la fuite des trois hommes qui finiront pas former le podium, ni le retour de Michael Van der Mark dans les derniers tours. Au final, la cinquième place ainsi décrochée sera son seul lot de consolation.

"Quelque chose n'a pas été," résume-t-il. "Entre les deux courses, le team a tout changé et pourtant j'ai eu les mêmes problèmes. Je suis déçu parce que, après les essais et les qualifs, j'étais convaincu de pouvoir être compétitif. J'ai d'ailleurs réussi à me battre dans les premiers moments de la course, mais c'est devenu de plus en plus difficile tour après tour. Une cinquième place, ça n'est certainement pas le résultat que l'on méritait."

Torres en difficulté sur une piste nouvelle

Au contraire de son coéquipier, Jordi Torres s'était mal qualifié. Prudent sur le bitume mouillé qui accueillait la première manche, il a longtemps évolué autour de la quinzième position, pour finir par gagner trois rangs et marquer quatre petits points, rééditant son plus faible gain de la saison déjà connu à Jerez.

Sur le sec, l'Espagnol a trouvé un nouvel élan lui permettant de se défaire d'Alex Lowes, Markus Reiterberger et Leandro Mercado. Quelques abandons aidant, il a pu remonter jusqu'au huitième rang, néanmoins sa performance est restée très loin de la moyenne de sa saison.

"Après tant de tours sur le mouillé, j'ai eu un peu de mal à reprendre mon rythme sur le sec en Course 2," admet le rookie. "Durant la première partie, je n'ai pas réussi à rééditer les chronos de [samedi] matin, mais sur la fin j'avais le bon rythme et j'ai réussi à récupérer des places. En Course 1, il m'a tout simplement manqué d'expérience, sur une piste que je ne connaissais pas et mouillée. Ce sont des conditions qui poussent à prendre quelques risques, la moto bouge beaucoup et il faut être très en confiance."

Avec ces résultats, et alors qu'il reste deux courses à disputer à Losail, le podium du Championnat s'éloigne pour Leon Haslam, tandis que Jordi Torres voit Sylvain Guintoli se rapprocher de sa cinquième place.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Sous-évènement Dimanche
Circuit Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Leon Haslam , Jordi Torres
Type d'article Résumé de course
Tags aprilia, courses, superbike