Muller est resté "maître du Hungaroring" en qualifications

partages
commentaires
Muller est resté
Par : Basile Davoine
2 mai 2015 à 18:23

Jose Maria Lopez, Yvan Muller, Sébastien Loeb, Ma Qing Hua, Citroën World Touring Car Team C-Elysée
Sébastien Loeb, Citroën World Touring Car Team C-Elysée
Yvan Muller, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC, Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC
Sébastien Loeb, Citroën C-Elysée WTCC, Citroën World Touring Car Team WTCC
Yvan Muller, Ma Qing Hua, Citroën World Touring Car Team C-Elysée

Yvan Muller a frappé fort samedi sur le tracé hongrois. Si tout reste à faire pour le Français lors des deux courses de dimanche, il a su reprendre la main en qualifications en dominant ses coéquipiers avec maestria. Le tout sur un tracé où il a brillé chaque année en WTCC.

"Yvan a confirmé qu’il est le ‘Hungaroring Master’. Malgré des conditions changeantes tout au long de la journée, il a réalisé un tour que l’on peut qualifier de parfait pour aller chercher la pole position", se réjouit Yves Matton, directeur de Citroën Racing.

Le quadruple Champion du Monde, qui s'élancera en tête pour la Course 1 sur un circuit où les dépassements sont difficiles, est forcément heureux d'avoir réussi à mettre 7 dixièmes d'écart entre lui et ses coéquipiers Jose Maria Lopez et Sébastien Loeb.

"Sur ce circuit, il est quasiment impossible de cumuler trois secteurs parfaits, mais mes deux premiers ont été très bons et je réalise un temps qui me surprend agréablement", constate-t-il.

Il lui faudra confirmer pour prendre de très gros points au championnat et tenter de refaire son retard sur un Lopez qui continue de représenter une menace claire sur ce meeting hongrois.

Loeb a limité les dégâts

Pour Sébastien Loeb, il faudra se contenter de la troisième place sur la grille de départ de la Course 1. Un moindre mal après une journée très mal débutée, avec une sortie de piste lors des premiers Essais Libres.

"En sortant de la piste dès le début des essais libres, j’ai perdu une demi-heure de roulage. L’équipe a fait un super travail et j’ai pu revenir dès la seconde séance pour prendre mes marques", explique Loeb. "Les conditions ont changé pour les qualifications et j’ai réussi à me hisser jusqu’à la Q3."

"J’ai fait une petite erreur à la fin de mon tour de lancement : en sortant un peu large, mes pneus se sont salis et mouillés. J’ai perdu le grip dans le premier virage et j’ai compris que mes chances de pole s’étaient évanouies."

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WTCC
Événement Budapest
Lieu Hungaroring
Pilotes Sébastien Loeb , Yvan Muller
Équipes Citroën Racing
Auteur Basile Davoine