6 août 2006 : La première victoire de Jenson Button en F1

partages
commentaires
6 août 2006 : La première victoire de Jenson Button en F1
6 août 2014 à 09:00

Le compteur de victoires de Jenson Button reste coincé à 15 succès

Le compteur de victoires de Jenson Button reste coincé à 15 succès. N’ayant pas signé le moindre podium en 2013 avec la rétive MP4-28, le Britannique en a retrouvé le chemin à Melbourne cette saison. Mais il n'avait pas pu en profiter, puisqu'il avait terminé quatrième avant la disqualification de Daniel Ricciardo.

Habitué des podiums - il en a décroché 50 à ce jour -, Button a attendu six ans après ses débuts en Formule 1 pour connaître le goût de la victoire. C'était il y a huit ans, sur le Hungaroring, au terme d'une course complètement folle qui dura près de deux heures.

“Un super circuit, un super endroit !”, s’enthousiasme Button à l’évocation de la Hongrie. "J’ai tant de souvenirs de course positifs sur le Hungaroring. Bien entendu, j’y ai remporté mon premier Grand Prix, en 2006, ce qui fut incroyablement chargé d’émotions. Cela semble également être il y a si longtemps !”, s’amuse le plus expérimenté des pilotes de la grille, auteur de 258 départs.

La victoire de 2006, par des conditions météo difficiles, reste un grand souvenir pour Button, inaltérable sur le sujet.

“Ce fut un de ces jours où tout va dans le bon sens : la voiture était un rêve à piloter et je l’ai juste ramenée à l’arrivée. Chaque victoire en F1 est spéciale, mais c’est vraiment au top de mes journées favorites dans la voiture.”

Cette course-là, Button l'avait débutée depuis la quatrième place sur la grille de départ. Disputée sur une piste détrempée, l'épreuve donna lieu à un nombre de rebondissements incalculable, à commencer par l'accrochage entre Kimi Räikkönen et Vitantonio Liuzzi, à qui le Finlandais prenait un tour. Button profita également de l'accident de Fernando Alonso, victime d'une roue mal serrée par ses mécaniciens.

Évitant tous les obstacles, le Britannique obtint son premier succès en F1, le seul avec Honda. Il devançait alors un étonnant Pedro de la Rosa, intérimaire chez McLaren, et Nick Heidfeld sur sa BMW.

Prochain article Formule 1
Bilan mi-saison : La pire année de Sauber ?

Article précédent

Bilan mi-saison : La pire année de Sauber ?

Article suivant

Bilan mi-saison : Sergio Pérez, un nouveau départ

Bilan mi-saison : Sergio Pérez, un nouveau départ