Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Abandon des pneus 2020 : vers un vote des écuries ?

partages
commentaires
Abandon des pneus 2020 : vers un vote des écuries ?
Par :
14 nov. 2019 à 16:49

La F1 utilisera-t-elle les pneus 2019 ou 2020 de Pirelli la saison prochaine ? La décision pourrait revenir aux équipes, dont le vote serait alors décisif.

Les dix écuries du plateau pourraient être sollicitées pour un vote à l'issue des tests pneumatiques d'Abu Dhabi, le mois prochain, afin de savoir si elles souhaitent conserver ou abandonner les gommes 2020 préparées par Pirelli. Si à ce moment-là sept écuries se disent insatisfaites par les pneus de la nouvelle spécification, un maintien de la gamme 2019 sera alors inévitable.

Lors du dernier Grand Prix à Austin, chaque équipe a pu tester deux trains de pneus prototypes 2020 lors des essais libres. À l'issue de ce roulage, de nombreux pilotes ont émis des doutes, évoquant leur frustration devant un manque de grip général. Pirelli a pour sa part répondu que le test n'était pas représentatif de la réalité, puisque mené avec des monoplaces aux régalages qui n'étaient pas adaptés pour l'occasion et dans des conditions plutôt fraîches. La firme de Milan a toutefois reconnu que son futur pneu procurerait moins d'adhérence, mais qu'il ferait preuve de plus de constance sur la durée d'un relais.

Lire aussi :

Malgré l'impatience de certaines écuries, la FIA a demandé à l'ensemble du plateau d'attendre jusqu'à Abu Dhabi et de laisser une chance supplémentaire à tout le monde d'y voir plus clair. Dans la foulée du dernier Grand Prix de la saison, début décembre, deux journées d'essais consacrées aux pneus 2020 auront en effet lieu sur le circuit de Yas Marina, ce qui permettra à tous les acteurs de disposer de données plus complètes et plus pertinentes.

Le Règlement Technique de la Formule 1 précise que la construction des pneus doit être homologuée pour la saison suivante au plus tard le 1er septembre, et la gamme de composés au plus tard le 1er décembre. Or, les essais auront lieu les 3 et 4 décembre, ce qui empêchera tout rétropédalage à moins que 70% des équipes s'y opposent, comme l'énonce l'article 12.6.1. La seule autre possibilité pour changer les pneus après cette date est une décision unilatérale de la FIA au nom de la sécurité, ce qui n'a a priori pas lieu d'être dans ce cas de figure.

"C'est probablement bien de leur donner une autre chance", convient Sebastian Vettel, qui figurait parmi les pilotes les plus critiques envers les nouvelles gommes à Austin. "D'un autre côté, nous n'avons probablement pas atteint les objectifs qui étaient fixés. J'ai fait une journée [d'essais Pirelli] à Barcelone, nous avons pu croiser les informations à Austin. Je crois que le ressenti n'était pas positif, et au bout du compte nous essayons de faire un pas en avant. Nous verrons ce qu'il en ressort."

Avec Adam Cooper  

Article suivant
Bottas a "un plan" pour espérer vaincre Hamilton en 2020

Article précédent

Bottas a "un plan" pour espérer vaincre Hamilton en 2020

Article suivant

Mick Schumacher au volant de la Ferrari F2002 à Fiorano

Mick Schumacher au volant de la Ferrari F2002 à Fiorano
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine