Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
12 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
19 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
33 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
68 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
81 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
104 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
117 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
138 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
152 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
180 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
187 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
201 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
208 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
222 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
237 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
258 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
271 jours

Bottas a "un plan" pour espérer vaincre Hamilton en 2020

partages
commentaires
Bottas a "un plan" pour espérer vaincre Hamilton en 2020
Par :
14 nov. 2019 à 15:45

Valtteri Bottas tentera de jouer le titre mondial la saison prochaine, mais n'entend pas adopter une approche passant par une guerre psychologique avec Lewis Hamilton.

Coéquipier de Lewis Hamilton pour la troisième année consécutive, Valtteri Bottas est parvenu à repousser le titre du Britannique jusqu'au rendez-vous d'Austin, il y a dix jours, où sa victoire n'a toutefois pas suffi à entretenir l'espoir. Un espoir qui, bien qu'existant mathématiquement, était infime. En dehors de son excellent début de saison, le pilote finlandais a rarement semblé en mesure d'inverser la tendance pour empiéter sur les plate-bandes de son voisin de garage, et a finalement réagi trop tard.

Lire aussi :

Conservé par Mercedes après ce qui reste sa meilleure saison en gris, il veut désormais tout mettre en œuvre pour avoir ses chances en 2020. La bonne entente qui règne entre Hamilton et lui fait dire à certains qu'il devrait peut-être adopter une approche différente, avec un degré de lutte psychologique, comme l'avait fait Nico Rosberg par le passé. Mais l'intéressé apprécie peu cette idée.

"Franchement, je suis déjà un peu fatigué par cette question, car chaque pilote est différent", a rétorqué Bottas ce jeudi lors de la conférence de presse organisée à Interlagos. "Je suis moi-même, je ne suis pas Nico. Il est certain que j'ai des plans pour trouver différentes manières d'atteindre mon objectif, à savoir le titre. Cela veut dire battre mon coéquipier, mais aussi de nombreux autres pilotes."

"J'ai toujours préféré parler sur la piste et, si je suis capable de maintenir mon niveau de performance et d'y mettre toute mon énergie, alors c'est ce qu'il y a de mieux pour moi. Si je commençais à perdre mon énergie ailleurs, ça pourrait me détourner l'esprit du pilotage, alors que c'est ce qui compte réellement. Si je peux être performant au niveau que je veux, cela dérange normalement un peu l'autre côté du garage, et je sais, pour être de l'autre côté, que cela peut vous conduire à commettre des erreurs. J'ai un plan pour l'année prochaine mais je ne suis pas prêt à le partager, vous le découvrirez."

Vainqueur de quatre Grands Prix jusqu'à présent en 2019, et assuré de terminer vice-Champion du monde dans deux semaines, Valtteri Bottas s'emploie à construire une belle dynamique et se félicite surtout sur des progrès réalisés dans son travail avec ses ingénieurs.

"Globalement, ça a été ma meilleure saison en F1 jusqu'à maintenant, mais ce n'est toujours pas celle que je visais", résume-t-il. "J'ai encore besoin d'un peu plus de régularité, et de faire moins d'erreurs. Mais ce qui me donne de bonnes sensations et de la confiance pour l'avenir, c'est vraiment de commencer à constater le travail avec mes ingénieurs ainsi que sur mon pilotage. Il s'agissait d'être capable de cibler plusieurs de mes faiblesses, et de pouvoir améliorer mon rythme dans différentes circonstances. C'est très satisfaisant à voir, et ça fait que l'on en veut plus."

Le deuxième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le vainqueur Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, et l'équipe Mercedes fêtent le succès

Article suivant
C'était un 14 novembre : Alonso et Ferrari sombrent, Vettel triomphe

Article précédent

C'était un 14 novembre : Alonso et Ferrari sombrent, Vettel triomphe

Article suivant

Abandon des pneus 2020 : vers un vote des écuries ?

Abandon des pneus 2020 : vers un vote des écuries ?
Charger les commentaires