Alonso a constaté les progrès du moteur Renault

En renouant avec la piste lors d'une brève séance d'essais à Barcelone, Fernando Alonso a notamment pu mesurer la progression du moteur Renault par rapport à 2018.

Alonso a constaté les progrès du moteur Renault
Charger le lecteur audio

De retour au volant d'une Formule 1 mardi à Barcelone, Fernando Alonso a dû se contenter d'une petite centaine de kilomètres dans des conditions peu représentatives. Néanmoins, cette première au volant de la R.S.20 a pu lui donner un aperçu du comportement de la Renault, mais surtout de mesurer les progrès réalisés à Viry-Châtillon avec l'unité de puissance. Lors de sa dernière saison dans la discipline avec McLaren, le pilote espagnol évoluait avec le bloc français dans le dos, et il a visiblement tout de suite senti la différence deux ans plus tard.

"C’était une belle surprise", décrit-il. "Nous savons que la voiture s’est bien comportée sur les dernières courses et j’ai assurément ressenti toute son adhérence et son potentiel. Ma dernière expérience avec un moteur Renault remontait à 2018 et j’ai constaté un pas en avant, ce qui est assez important ici. Tout semblait bien. Je n’ai pas été en mesure de maximiser les performances de la monoplace comme je reprends toujours le rythme, mais je suis content de la journée."

Lire aussi :

Cette journée d'essais était une nouvelle étape importante dans les préparatifs pour la saison prochaine, au sein de la future écurie Alpine F1 Team. Alonso avait déjà passé une semaine en immersion à Enstone et Viry-Châtillon le mois dernier, et depuis il ne cesse de travailler étroitement avec l'écurie. Et lors des week-ends de Grand Prix, rien ne lui échappe !

"Je regarde évidemment toutes les courses depuis chez moi", explique-t-il. "Je suis bien organisé, j'ai un ordinateur que m'a donné l'équipe il y a quelques semaines, comme ça je peux suivre les caméras embarquées d'Esteban [Ocon] et Daniel [Ricciardo], je peux suivre les communications radio de l'équipe, les débriefings, les réunions stratégiques. Je sais donc ce qui se passe chaque week-end. Les résultats s'améliorent. Je pense que le podium du dernier Grand Prix était vraiment mérité après tout ce travail acharné."

"De grands espoirs" dès 2021

Fernando Alonso, Renault F1 Team

Il est évident depuis un moment maintenant que Fernando Alonso piaffe d'impatience. Et s'il avait dans un premier temps insisté sur la patience nécessaire avec pour objectif le tournant réglementaire de 2022 – ce qu'il ne nie pas aujourd'hui –, la volonté de bien faire dès l'an prochain est très claire.

"Dans l'équipe, nous aurons de grands espoirs, compte tenu des progrès affichés au championnat et des positions chaque week-end", promet-il. "Dans le même temps, nous devons aussi garder les pieds sur terre en sachant que la réglementation sera plus ou moins la même jusqu'en 2022. Nous savons que le déficit des écuries du milieu de grille perdurera l'année prochaine. Avec les pieds sur terre et beaucoup d'énergie positive ainsi que d'optimisme pour l'an prochain, je pense que nous avons une grande équipe, avec des gens talentueux, d'excellents sponsors et beaucoup de fans à travers le monde. Je crois que nous avons tous les ingrédients pour une bonne saison 2021."

"Je sais ce dont l’équipe est capable et que les perspectives d’avenir sont bonnes. Le podium allait arriver. Le plus important est de poursuivre la tendance que nous voyons actuellement en maintenant cette dynamique et en poursuivant sur notre lancée jusqu’à l’an prochain, mais surtout pour 2022. Je pense que nous savons comment y parvenir."

partages
commentaires
En images : le retour d'Alonso en F1 avec Renault
Article précédent

En images : le retour d'Alonso en F1 avec Renault

Article suivant

Hülkenberg a fait "un boulot fantastique" pour Racing Point

Hülkenberg a fait "un boulot fantastique" pour Racing Point
Charger les commentaires