Hülkenberg a fait "un boulot fantastique" pour Racing Point

Capable de rapporter quatre points à Racing Point sur le Nürburgring alors qu'il remplaçait Lance Stroll sans aucune préparation, Nico Hülkenberg a vu son travail salué par le directeur technique de l'écurie.

Hülkenberg a fait "un boulot fantastique" pour Racing Point

De nouveau amené à jouer les remplaçants de luxe le week-end dernier, Nico Hülkenberg a impressionné l'équipe Racing Point lors du Grand Prix de l'Eifel. Le pilote allemand, qui avait déjà remplacé Sergio Pérez à Silverstone début août, a pris au pied levé la place d'un Lance Stroll malade sur le Nürburgring. Privé du moindre tour de préparation en essais libres en raison de son appel tardif, il a entamé son week-end par une séance de qualifications bouclée au dernier rang mais à seulement deux dixièmes de Nicholas Latifi et Kimi Räikkönen. Très solide en course, il est allé chercher une belle huitième place et inscrire quatre points précieux pour l'écurie, qui a salué son "remarquable" travail.

Lire aussi :

"Nico a fait un boulot fantastique à partir du moment où il est arrivé, c'est-à-dire samedi après-midi", souligne Andrew Green, directeur technique de Racing Point. "Je pense qu'il mérite une énorme reconnaissance pour ce qu'il a fait. Avec le temps qu'il avait et les changements apportés à la voiture depuis la dernière fois qu'il l'a pilotée, je pense qu'il a fait un travail remarquable. Nous savions qu'il le ferait. C'est pour ça qu'il n'est jamais loin du téléphone pour ce genre de situation. Nous le connaissons bien, nous savons ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas. Nous avons instantanément réglé la voiture en sachant qu'elle lui plairait. Mais il faut du temps dans la voiture, du temps sur la piste, et il en a manqué."

En débutant son week-end par les qualifications, Hülkenberg savait qu'il devait adopter une approche prudente. Il a ainsi enchaîné une dizaine de tours avec comme priorité le fait d'enregistrer un chrono décent lui assurant sa place sur la grille. Contraint à une familiarisation expresse avec une RP20 ayant beaucoup évolué depuis l'été, il n'a pas pris de risques inutiles.

"Aurait-il pu passer en Q2 avec plus de roulage ? Oui, certainement", estime Green. "Avec encore plus de roulage il aurait même pu passer en Q3. Mais il a toujours été tourné vers le dimanche. Il savait qu'il devait juste s'assurer d'être dans les 107% le samedi après-midi afin d'avoir l'opportunité de courir le dimanche. Il était inutile de tout gâcher dans son premier tour chrono le samedi, ça l'aurait éliminé pour le dimanche. S'il avait fait les EL2 le samedi matin, il se serait retrouvé avec Checo [Pérez]. Mais c'était trop demander je crois, alors que tout le monde attaquait fort le samedi, de progresser à ce point au chrono. Avec deux tours de plus, il serait sorti de la Q1. Avec quatre tours de plus il aurait pu aller en Q3. Mais je crois qu'il faut lui accorder un crédit énorme pour avoir fait ce chrono avec le nombre de tours dont il disposait."

partages
commentaires
Alonso a constaté les progrès du moteur Renault

Article précédent

Alonso a constaté les progrès du moteur Renault

Article suivant

Yuki Tsunoda bientôt en piste avec AlphaTauri

Yuki Tsunoda bientôt en piste avec AlphaTauri
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de l'Eifel
Lieu Nürburgring
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Racing Point
Auteur Basile Davoine
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021