Alonso veut rester impliqué en F1, "juste au cas où"

Fernando Alonso a déclaré que passer 2019 sur la touche aurait été une "perte de temps pour tout le monde", après avoir ajouté des tests F1 à son programme comprenant déjà de l'IndyCar et du WEC.

Alonso veut rester impliqué en F1, "juste au cas où"

Alonso a décidé de ne pas s'engager en Grand Prix au-delà de la saison 2018 mais a hérité d'un rôle d'ambassadeur chez McLaren, qui comprendra notamment le pilotage de la monoplace 2019. Il ajoutera ce travail de développement à une nouvelle tentative pour accrocher les 500 Miles d'Indianapolis et à la conclusion de sa campagne 2018-2019 du WEC avec Toyota.

Quand il lui est demandé ce qu'il va retirer de son rôle chez McLaren, l'Espagnol répond : "Pour l'instant, comme je l'ai dit l'année dernière, je me sens au pic de ma carrière. Rester à la maison est donc probablement une perte de temps et de possibilités pour tout le monde. D'abord pour moi, parce que je participe désormais à des épreuves différentes, emblématiques. Je me sens au meilleur niveau de ma carrière de pilote, donc j'espère gagner autant de course que possible. Je [vais] également rester impliqué dans la vie de la F1, juste au cas où."

Lire aussi :

Le pilote de 37 ans a toujours ouvert la porte à un retour en F1, même si le dernier Grand Prix de la saison passée à Abu Dhabi a pris des allures d'adieux. "Je suis plus fort que jamais, à 37 ans : physiquement, mentalement et avec le bagage que l'on a dans différentes catégories et avec différents styles de pilotage. Donc je me sens très bien actuellement, très compétitif dans n'importe quelle voiture que je peux piloter."

"Je vais continuer pendant une paire d'années et sélectionner les courses qui peuvent avoir un impact sur ma carrière et un impact sur tout, [et] les courir. Comme je l'ai dit, si un jour je peux de nouveau être compétitif en Formule 1, et finalement gagner, je ne pourrai pas me détendre à la maison. Je dois rester en forme, et la meilleure façon est d'être impliqué d'une manière ou d'une autre."

Lire aussi :

Le rôle d'Alonso va inclure le fait d'assister les ingénieurs McLaren et les nouveaux pilotes de l'écurie, Carlos Sainz et Lando Norris. Son travail de test sera significatif car l'équipe a souligné qu'il comprendrait l'aide au développement de la monoplace 2020. Alonso s'attend pour sa part à ce que son rôle soit partagé "pour moitié" entre la piste et du travail à distance.

"J'ai mes engagements en compétition, avec le calendrier du WEC et l'Indy 500, donc lors de la première moitié de la saison en particulier, ça va être très chargé pour moi et [il sera] difficile d'assister [aux courses de F1]. Mais je ne suis pas présent au circuit, ça sera un lien via mail ou vidéo conférence, ou au MTC [McLaren Technology Centre] dans le simulateur, ou lors des débriefs. Ça va quand même être assez pertinent."

partages
commentaires
Ricciardo : "Aucune preuve tangible" du niveau de Renault
Article précédent

Ricciardo : "Aucune preuve tangible" du niveau de Renault

Article suivant

Alonso ne voulait pas priver Sainz et Norris de roulage

Alonso ne voulait pas priver Sainz et Norris de roulage
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021