Barcelone, J3 - Räikkönen aux commandes, contretemps pour McLaren

partages
commentaires
Barcelone, J3 - Räikkönen aux commandes, contretemps pour McLaren
Par :
20 févr. 2019 à 12:05

Pour la première fois depuis le début de ces tests, ce n'est pas une Ferrari qui mène une séance au moment d'un drapeau à damier puisque Kimi Räikkönen a placé son Alfa Romeo en tête à la pause, devant Sebastian Vettel. McLaren n'a pas connu une matinée très studieuse.

Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W10 aetd Pietro Fittipaldi, Haas VF-19
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38, avec de la peinture aéro sur la suspension avant
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team R.S. 19
Le garage Williams Racing à l'abri des regards
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W10
Sebastian Vettel, Ferrari SF90
Pietro Fittipaldi, Haas VF-19

La journée a débuté sous un ciel nuageux mais avec d'assez bonnes nouvelles pour Williams, dont la FW42 a enfin rejoint Barcelone et sur laquelle l'écurie travaille depuis plusieurs heures afin de lui offrir ses premiers tours de roue durant l'après-midi.

Sur la piste, la journée a commencé comme les deux précédentes avec une écurie Ferrari qui a rapidement pris les devants, cette fois emmenée par Sebastian Vettel qui a signé un meilleur temps aux alentours de 10h30, en 1'18"3. Le roulage a été plutôt tranquille et studieux du côté des écuries, avec assez peu d'erreurs et beaucoup de tours engrangés.

Lire aussi :

Le premier drapeau rouge de la journée a été brandi vers 11h35, lorsque la Haas de Pietro Fittipaldi s'est immobilisée en piste, peu après l'enchaînement des virages 7 et 8, pour un problème visiblement très limité puisqu'il est ressorti du garage à 12h15 pour reprendre le roulage. Durant l'interruption, les mécaniciens de l'écurie McLaren ont pu terminer le travail autour de la MCL34, visiblement immobilisée par un changement de boîte de vitesses et qui n'avait alors jusque-là parcouru aucun tour du circuit de Barcelone depuis le drapeau vert. Ce sera finalement le cas peu après midi.

Alfa Romeo s'est offert quelques tours de performance vers 12h30, lors desquels Kimi Räikkönen a signé le meilleur temps en 1'17"7, en gommes C5. L'autre événement notable de la dernière demi-heure a été la sortie de piste, dans le virage 14, de Sainz. L'Espagnol, après avoir perdu le contrôle de sa McLaren sur le vibreur extérieur, est parti en tête-à-queue dans les graviers mais a tout de même réussi à revenir sur la piste et à plonger directement dans la voie des stands. Un petit contretemps de plus pour l'écurie de Woking puisqu'il va falloir vérifier si le fond plat n'est pas abîmé.

En termes de roulage, la plupart des écuries ont dépassé les 40 tours, en dehors évidemment de McLaren mais également de Red Bull, qui a pris 1h30 en milieu de matinée pour modifier des éléments aéro sur la RB15.

Spain Barcelone - Jour 3 (mi-journée)

  Pilote Écurie Temps (pneus) Tours
1 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1:17.762 (C5) 64
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1:18.350 (C3) 80
3 Germany Nico Hülkenberg Renault 1:18.800 (C4) 63
4 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 1:18.897 (C3) 48
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1:18.899 (C3) 33
6 Brazil Pietro Fittipaldi Haas 1:19.249 (C4) 48
7 Spain Carlos Sainz McLaren 1:19.354 (C3) 27
8 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1:20.102 (C3) 43
9 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1:20.693 (C3) 88

Pour rappel : cinq types de pneus slicks sont disponibles pour ces tests. Ils sont classés du plus dur (C1) au plus tendre (C5).

Article suivant
Giovinazzi veut travailler "dans la même direction" que Räikkönen

Article précédent

Giovinazzi veut travailler "dans la même direction" que Räikkönen

Article suivant

Smedley a trouvé un nouveau rôle en F1

Smedley a trouvé un nouveau rôle en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Catégorie Mercredi
Auteur Fabien Gaillard
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu