Bottas espère "commencer à gagner" dès 2016

Quatrième du championnat en 2014, cinquième l’an dernier, Valtteri Bottas s’est installé parmi les pilotes de pointe du plateau. A tel point qu’il a été un temps courtisé par Ferrari, qui l’envisageait comme un successeur à Kimi Räikkönen.

Le Finlandais ne l’a pas caché l’an passé, il s’attendait à franchir un palier supplémentaire avec Williams et espérait pouvoir jouer la victoire sur certains Grands Prix. Il n’en a rien été et l’écurie de Grove a dû se "contenter" de consolider le troisième rang qu’elle avait acquis l’année précédente dans la hiérarchie, en doublant Red Bull mais en voyant l’écart rester important avec Mercedes et une Scuderia Ferrari revigorée. 

Pour la saison qui va s’ouvrir dans un peu plus de deux mois, Valtteri Bottas espère que Williams aura eu les moyens de produire une monoplace plus performante, qui lui permette d’atteindre ses rêves de victoire.

"Nous devons encore éliminer beaucoup d’erreurs dans tous les types de domaine, y compris la stratégie et les arrêts au stand", prévient-il toutefois dans les colonnes de F1 Racing. "Et nous devons concevoir une voiture plus rapide, avec plus d’adhérence. C’est ce que nous devons faire. Mais nous travaillons d’arrache-pied là-dessus, en permanence, pour devenir meilleurs. J’espère que nous allons pouvoir être suffisamment bons pour commencer à gagner de nouveau l’année prochaine."

Quatrième campagne avec Williams

Cette année, Bottas va disputer sa quatrième saison en Formule 1, la quatrième consécutive avec Williams. Une progression déjà faite de plusieurs moments forts, mais dont il serait incapable pour le moment de retenir celui dont il se sent le plus fier. 

"Il y a eu tellement de moments importants", souligne-t-il. "Même juste un simple résultat dans une catégorie junior pourrait faire que quelqu’un en Formule 1 vous remarque, et ça peut être crucial pour la manière dont on lance sa carrière. Peut-être que mon premier podium en Formule 1 [GP d’Autriche 2014] sera quelque chose que je n’oublierai jamais?"

La Finlande, terre de champions

En 2016, il sera également le deuxième Finlandais du plateau, toujours en compagnie de Kimi Räikkönen. Un pays qui, en dépit de sa modeste population (5,5 millions d’habitants), a historiquement fourni le sport automobile et la catégorie reine en pilotes talentueux. 

"Je crois que notre mentalité est un peu différente de celle des autres pays, car nous sommes un peu solitaires", justifie Bottas. "Ce que je veux dire, c’est que ça ne nous dérange pas d’être seul et nous faisons les choses comme nous les voyons au mieux, et je crois que ça aide pour la course. De plus, la compétition en karting en Finlande est à un niveau très élevé. Je me souviens quand je courais et que j’avais six ou sept ans, il y avait beaucoup de très bons pilotes. Si l’on voulait gagner, il fallait vraiment travailler très dur."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Valtteri Bottas
Équipes Williams
Type d'article Actualités
Tags déclarations, saison 2016