Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Les dirigeants de la F1 et de la FIA ont recadré Lewis Hamilton après sa vive réaction consécutive au Grand Prix de Russie.

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Pénalisé de deux fois cinq secondes en raison d'essais de départs réalisés dans une zone non prévue à cet effet, Lewis Hamilton a dû se contenter de la troisième place à Sotchi dimanche dernier. Aussitôt après la course, il s'est étonné de cette sanction en laissant entendre qu'il était victime d'injustice : "Il fallait s'y attendre. Ils essaient de m'arrêter, n'est-ce pas ? C'est évident." De longues minutes plus tard, avec un peu plus de détachement, le sextuple Champion du monde a poursuivi sur ce terrain. Tout en admettant qu'il ne se sentait pas directement visé, il a fait part de son sentiment devant des règles qui changent trop souvent "de manière à ce que la course reste passionnante".

Lire aussi :

Les commissaires ont pourtant sanctionné une faute caractérisée de la part de Lewis Hamilton et Mercedes, soulignant par ailleurs la responsabilité partagée entre le pilote et l'équipe puisque les deux points de pénalité sur la licence ont été transformés en amende pour l'écurie. Directeur de l'ingénierie piste, Andrew Shovlin a lui-même confié qu'il s'attendait à être dans le viseur des commissaires après avoir pris conscience de l'endroit où Hamilton avait effectué ses simulations de départ, tandis que le directeur de course Michael Masi a répondu point par point aux questions pour clore le dossier.

Les insinuations de Lewis Hamilton devant la supposée volonté qu'il y aurait de stopper une domination – qu'il s'agisse de la sienne ou de celle d'un autre – ont suscité la réponse de Ross Brawn. Le patron sportif de la Formule 1 a adopté une posture de sagesse, manifestant empathie et compréhension tout en appelant le Britannique à se remettre en question.

"Lewis a eu de la malchance lors des derniers Grands Prix, avec des pénalités à Monza et Sotchi", a-t-il admis. "Personnellement, je panserais mes plaies et je réfléchirais à la manière dont je pourrais éviter de tels incidents à l'avenir. Je sais que c'est ce que l'équipe va faire. Je connais beaucoup de gens depuis mon passage là-bas, et ils reconnaîtront qu'ils ont fait des erreurs. La malchance et les erreurs, ça arrive. Ce qui compte, c'est la manière dont on y répond. C'est facile de penser que le monde est contre vous, mais il y a presque toujours quelque chose que vous auriez pu faire différemment et dont on peut tirer les leçons."

Michael Masi réfute lui aussi toute idée d'un traitement différent qui serait infligé à Lewis Hamilton ou à Mercedes, au prétexte que tous les deux dominent le championnat. Il saisit également l'occasion de rappeler encore que la direction de course ne vit pas dans une prison dorée et que les échanges sont possibles.

"De mon point de vue, c'est très simple", réagit le directeur de course. "Si Lewis veut soulever quelque chose, comme je le lui ai dit auparavant ainsi qu'à tous les autres pilotes à plusieurs reprises, la porte est toujours ouverte et je suis plus qu'heureux d'en discuter. Mais je crois que du point de vue de la FIA, nous sommes ici en tant que législateur, pour gérer les règlements. Nous avons des commissaires qui sont indépendants pour les juger. Il y a eu une infraction, et peu importe que ce soit Lewis ou n'importe lequel des 19 autres pilotes, s'il y a eu une infraction à la réglementation, ils l'examinent sur le fond. Au-delà de ça, je dirais qu'il faut juger de manière équitable et juste selon les circonstances, et prendre en compte tous les éléments clés."

partages
commentaires
Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Article précédent

Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Article suivant

Red Bull perçoit une forme de "suffisance" chez Mercedes

Red Bull perçoit une forme de "suffisance" chez Mercedes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021