Red Bull perçoit une forme de "suffisance" chez Mercedes

L'erreur commise par Mercedes et Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Russie nourrit autant les regrets que les espoirs chez Red Bull.

Red Bull perçoit une forme de "suffisance" chez Mercedes
Charger le lecteur audio

Christian Horner constate une tendance chez les Champions du monde après la double pénalité reçue par Lewis Hamilton à Sotchi, en raison de deux essais de départ réalisés dans une zone non prévue à cet effet avant la course. Le directeur de Red Bull Racing fait le lien avec une autre erreur commise par Mercedes il y a quelques semaines, quand un arrêt au stand a été effectué à Monza alors que la pitlane était fermée. Là aussi, une lourde pénalité avait privé Hamilton de lutter pour la victoire finale.

Lire aussi :

En Russie, les mésaventures du pilote britannique ont profité à son coéquipier Valtteri Bottas, qui a renoué avec les lauriers, mais aussi à Max Verstappen, qui a ainsi pu s'intercaler sur le podium entre les deux Mercedes. L'écurie allemande conserve une très forte capacité d'exécution et ces erreurs demeurent rares, mais leur existence ces derniers temps prouve qu'il y a des failles à exploiter pour la concurrence.

"C'est pourquoi nous aimerions désespérément avoir une voiture pour les défier, car je pense que sur le plan opérationnel, nous avons une équipe forte", fait remarquer Horner. "Nous l'avons de nouveau démontré avec l'arrêt au stand le plus rapide [1"86 pour Verstappen, 1"89 pour Albon], et si nous n'avons pas battu le record, nous en étions très, très proches."

"Nous ne pouvons nous concentrer que sur nous-mêmes. Ils [Mercedes] ont naturellement rencontré des problèmes, et quand on est constamment aux avant-postes, c'est parfois plus facile d'être l'équipe qui a l'étiquette de challenger. Parfois, quand vous connaissez une telle période de domination, la suffisance peut s'installer."

Cette analyse qui ouvre l'appétit de Red Bull en vue de la saison prochaine se teinte cependant de réalisme. Christian Horner ne croit pas à un bouleversement total de la hiérarchie en 2021, année pour laquelle les châssis actuels seront en grande partie gelés.

"Je crois que 2022 constitue la grosse opportunité", prévient-il. "En 2021, compte tenu du fait que l'ADN de ces monoplaces sera conservé, il y aura beaucoup de pièces qui resteront les mêmes. Mais ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas débloquer davantage de potentiel sur notre voiture ni la développer efficacement. Je pense que nous pouvons réduire cet écart."

partages
commentaires
Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"
Article précédent

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Article suivant

Melbourne espère ouvrir en mars une saison 2021 à 22 Grands Prix

Melbourne espère ouvrir en mars une saison 2021 à 22 Grands Prix
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021