Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez

Le directeur technique de Racing Point, Andrew Green, a déclaré que l'écurie de Silverstone avait été "surprise" par les critiques de Sergio Pérez sur son traitement en interne depuis l'annonce de son départ.

Racing Point a été "surpris" par les critiques de Pérez
Charger le lecteur audio

Sur le départ après sept années au sein de l'écurie de Silverstone, Sergio Pérez se heurte désormais à une limitation des informations auxquelles il a accès, dans un processus habituel au sein d'une structure qui sait qu'elle ne va pas poursuivre avec l'un de ses pensionnaires.

Toutefois, le Mexicain s'en est ému en conférence de presse jeudi dernier à Sotchi, regrettant que "certaines personnes au sein de l'écurie [aient] tendance à cacher des choses" ajoutant qu'il fallait être "aussi transparents que possible pour [s']assurer d'atteindre [les] objectifs et d'inscrire autant de points que possible".

Lire aussi :

Après une discussion avec la direction de Racing Point, Pérez a publié il y a quelques jours sur les réseaux sociaux une clarification, expliquant que la situation avait été "apaisée". Andrew Green, le directeur technique de l'équipe, a indiquait que la rétention d'informations ne concernait pour le moment que le programme 2021, une pratique standard dans ce genre de situations.

"Ces discussions sont pour la voiture de l'année prochaine, en gros. Nous ne l'excluons de rien de ce que nous faisons cette année. Il est dans notre intérêt qu'il soit aussi rapide que possible pour le reste de la saison. Nous sommes dans une lutte pour le championnat."

"Ça ne nous apporterait rien de le traiter différemment. Et ce n'est pas le cas. Et c'est pourquoi nous avons été surpris qu'au lieu de nous parler des problèmes qu'il avait, nous ayons d'abord lu cela dans la presse. C'était donc un peu étrange."

"Mais ensuite, quand nous lui avons parlé hier à ce sujet et lui avons demandé quel était le problème, il pensait que nous cachions des choses, il a réalisé qu'il s'était en fait trompé et que nous ne cachions rien. Et nous avons été ouverts jusqu'aux heures qui ont précédé l'annonce [de son départ]."

"Mais une chose dont nous n'allons pas discuter, c'est ce que nous faisons pour la voiture de l'année prochaine. Mais cela ne doit pas nous empêcher de faire le travail que nous faisons actuellement pour cette année."

Côté piste, vendredi dernier lors des essais libres du Grand Prix de Russie, les deux Racing Point ont fait rouler une suspension arrière revue, l'écurie poursuivant son travail d'évolution sur la RP20. "Ici nous avons une évolution de la suspension arrière, qui est assez significative. Et un peu au niveau de la suspension avant également, mais principalement à l'arrière. Et c'est ce que les pilotes essayaient d'affiner ce matin, et ça semblait donner de bons résultats."

partages
commentaires

Voir aussi :

Il y a 40 ans triomphait Alan Jones, l'autre champion australien
Article précédent

Il y a 40 ans triomphait Alan Jones, l'autre champion australien

Article suivant

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"

Brawn invite Hamilton à réfléchir pour "éviter de tels incidents"