Button doute d'un retour de Ricciardo dans une équipe compétitive

Alors que Daniel Ricciardo ne disputera pas la saison 2023 dans une tentative de retour en 2024 au sein d'une équipe compétitive, Jenson Button doute que l'Australien puisse mener à bien ce plan.

Daniel Ricciardo, McLaren

Bien qu'il ait signé un contrat de trois saisons avec McLaren, Daniel Ricciardo n'en aura effectué que deux. L'Australien, vainqueur de huit Grands Prix de F1, n'a pas donné satisfaction du côté de Woking, au point de voir l'équipe britannique le payer pour ne pas courir pour elle l'an prochain.

Le départ de Ricciardo ayant été acté assez tardivement dans l'année, les places au sein des équipes de pointe pour la saison 2023 étaient déjà toutes occupées. Ainsi, le pilote ne disposait que d'opportunités dans des structures plus modestes et a finalement préféré rester sur la touche dans le but de décrocher un volant de meilleure qualité en 2024.

Toutefois, cette stratégie laisse Jenson Button perplexe. Le Champion du monde 2009, désormais consultant sur Sky Sports, a estimé que Ricciardo séduirait plus facilement des top teams en se refaisant une santé dans une petite équipe plutôt qu'en ne faisant rien de son année 2023 et en restant ainsi sur la mauvaise impression laissée par son aventure chez McLaren.

"J'imagine qu'il ne voulait pas trop reculer sur la grille en travaillant avec une équipe de fond de classement, parce que c'est difficile pour un pilote venant d'une équipe qui gagne presque des courses à certains moments de se rendre compte soudainement que l'on se bat pour marquer des points", a-t-il déclaré sur l'émission Any Driven Monday de la chaîne britannique.

"C'est difficile mais je pense quand même que ça aurait été mieux pour lui. En rejoignant une équipe, en travaillant dur, en montrant aux gens ce que l'on peut faire, dans une voiture qui nous convient peut-être un peu mieux, ils oublient ce qui s'est passé l'année d'avant."

Ricciardo observant les mécaniciens s'affairer sur sa McLaren à Mexico.

Ricciardo observant les mécaniciens s'affairer sur sa McLaren à Mexico.

"C'est le problème aujourd'hui, les gens oublient à quel point Ricciardo est bon parce qu'il a été en difficulté pendant une année et demie, ou deux ans. Mais il est talentueux, et dans une voiture qui lui conviendrait, il montrerait son talent et aurait alors l'opportunité de rouler à nouveau dans une équipe de haut niveau. Mais rester sur la touche ? Les gens se souviendront de ce qui s'est passé [en 2022]. J'ai vraiment du mal à le voir de retour dans une équipe compétitive après une année d'absence."

Ricciardo ne compte pas se tourner les pouces en 2023 pour autant. L'Australien, qui a affirmé vouloir rester dans le paddock l'an prochain, serait en discussion avec plusieurs équipes pour endosser le rôle de pilote de réserve. Ne pas disputer la saison 2023, du moins en tant que pilote titulaire, ne faisait pas partie de ses plans il y a quelques semaines, mais Ricciardo voit désormais cela comme un mal nécessaire.

"Je veux toujours être [en F1] et je veux travailler avec une équipe en ayant encore l'ambition d'être de retour sur la grille en 2024", a-t-il indiqué sur Sky après le GP de Mexico, qu'il a conclu à la septième place. "Je sens qu'un peu de temps loin d'un baquet de titulaire me fera du bien, j'essaierai ensuite de me reconstruire pour 2024. Je n'ai pas fini mais ça aura l'air un peu différent."

"Sans aucun doute, les deux dernières années ont été assez difficiles, surtout lorsque l'on s'investit beaucoup et que ça ne paye pas tout à fait. Ça peut vous déprimer. Je connais la valeur d'une pause estivale, le fait de prendre du recul donne une perspective différente. La façon dont les saisons se déroulent, c'est incessant et on n'a pas vraiment la chance de se reconstruire."

"Chacun est différent mais je crois vraiment que, d'une certaine manière, ce sera un mal pour un bien. En en faisant moins, j'en ferai plus. Je suis en train de parler à des équipes mais, évidemment, je veux toujours avoir un pied [sur la grille] pour 2024. Je suis sûr qu'en voyant les lumières s'éteindre lors de la première course, j'aurai déjà cette envie [de revenir], donc je voudrai être de retour en 2024."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Doohan a "tout donné" pour avoir le baquet Alpine en 2023
Article suivant Mercedes s'attend à être moins compétitif au Brésil

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France