Course - Bottas prend son envol, 107e vainqueur en F1 !

Valtteri Bottas a résisté à Sebastian Vettel pour remporter sa première victoire en Grand Prix à Sotchi, devenant le cinquième Finlandais à s'imposer en Formule 1 !

Course - Bottas prend son envol, 107e vainqueur en F1 !
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Romain Grosjean, Haas F1 Team, abandonne après un accrochage
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Marcus Ericsson, Sauber C36 et Pascal Wehrlein, Sauber C36
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, Marcus Ericsson, Sauber C36
Sergio Perez, Force India VJM10
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Marcus Ericsson, Sauber C36
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lance Stroll, Williams FW40
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Felipe Massa, Williams FW40
Esteban Ocon, Force India VJM10
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17

Pour la première fois depuis le Grand Prix de France 2008, Ferrari monopolisait la première ligne, avec Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen.

L'intégralité du plateau a pris le départ en gommes ultratendres à l'exception des Sauber et de Stoffel Vandoorne, chaussés de supertendres en fond de grille. L'intégralité ? Non ! Fernando Alonso n'est pas parvenu à terminer le tour de formation au volant de sa MCL32, victime d'un problème lié à son unité de puissance Honda. De mal en pis pour McLaren.

 

À l'issue d'un deuxième tour de chauffe, les Ferrari ont quelque peu manqué leur départ, en particulier celle de Räikkönen. Valtteri Bottas, en revanche, a pris un envol survolté ; le Finlandais s'est hissé au niveau de Vettel dans les premiers hectomètres avant de prendre l'avantage au virage 2, qui est dans les faits le premier freinage. Lewis Hamilton n'est pas parvenu à faire aussi bien que son coéquipier, conservant la quatrième place avec prudence malgré la menace des Red Bull.

Plus loin dans le peloton, on déplorait plusieurs incidents. Une manœuvre peut-être un peu optimiste de Romain Grosjean a vu la Haas percuter la Renault de Jolyon Palmer au niveau de ce premier freinage ; les deux pilotes ont été contraints à l'abandon. Quelques secondes plus tard, Lance Stroll est parti en tête-à-queue à la sortie du virage 4, sans dégâts. Le Canadien a repris la course en fond de peloton.

 

Logiquement, la voiture de sécurité est entrée en action. Stoffel Vandoorne, Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein en ont profité pour se débarrasser des gommes supertendres avec lesquelles ils ont pris le départ, chaussant des pneus à bande violette.

Abandon pour Ricciardo

C'est au quatrième tour que le drapeau vert a été agité, et une quatrième voiture s'est immédiatement retrouvée hors course : la Red Bull de Daniel Ricciardo. Les freins de l'Australien étaient "en feu", selon ses dires.

 

En tête de la course, l'écart s'est rapidement creusé. Après six tours (dont trois sous drapeau vert), Bottas avait deux secondes d'avance sur Vettel, quatre et demie sur Räikkönen et six sur Hamilton. Verstappen, quant à lui, était relégué à dix secondes au cinquième rang. Bottas a poursuivi sa marche en avant par la suite, avec trois secondes d'avance sur Vettel après dix tours, sept sur Räikkönen, neuf sur Hamilton et 16 sur Verstappen.

Six boucles plus tard, ce sont quatre secondes qui séparaient chaque concurrent du top 4, Hamilton en particulier étant en proie à une surchauffe. Bottas, en revanche, avait l'avantage d'avoir un air frais en tête de la course. Verstappen, quant à lui, était clairement distancé à 25 secondes de la tête.

Vettel persévère en violet

C'est à la fin du 20e tour que les pilotes ont commencé à rentrer aux stands, avec par exemple la Williams de Felipe Massa, qui occupait la sixième place. Le top 5 a toutefois préféré attendre quelques boucles de plus pour entreprendre ce qui était clairement une stratégie à un arrêt, sur un Sochi Autodrom où même les gommes les plus tendres ne se dégradent que peu.

Les Ferrari n'ont pas tenté l'undercut, et c'est Bottas qui s'est arrêté au stand en premier à la fin du 27e passage sur 52 – donc après la mi-course ! Le Finlandais a chaussé des pneus supertendres.

Son compatriote Räikkönen a fait de même deux boucles plus tard, imité par Hamilton au 31e tour. Le Champion du monde 2007, au volant de sa Ferrari, était quelque peu perplexe à son retour en piste, demandant à son ingénieur : "Comment sommes-nous passés derrière Bottas ? Ne sommes-nous pas rentrés au stand avant lui ?""Il était en tête de la course, Kimi", lui répond Dave Greenwood. "Ah, ok !"

Contre toute attente, Vettel a persévéré en piste équipé des pneus ultratendres violets avec lesquels il a pris le départ, signant des chronos très compétitifs jusqu'à son arrêt à la fin du 34e passage.

Le duel Bottas/Vettel

À ce stade de la course, Bottas était en tête avec cinq secondes d'avance sur Vettel, sept et demi sur Räikkönen et 22 sur Hamilton. Chaussé de gommes supertendres sept tours plus neuves que celle du leader, Vettel a commencé à grignoter son retard à coups de dixièmes, bien aidé par un tout droit de Bottas au virage 13. Le pilote Mercedes a dû composer avec un plat sur son pneu pour les 14 derniers tours, ce qui allait s'avérer crucial.

Nico Hülkenberg, quant à lui, a été le dernier pilote à effectuer son premier arrêt, rejoignant les stands après un relais de 39 tours en gommes ultratendres. Quelques instants plus tard, Felipe Massa a subi une crevaison lente et effectué un deuxième arrêt pour passer un nouveau train d'ultratendres, rétrogradant de la sixième à la neuvième place.

À dix tours du but, Bottas voyait son avance sur Vettel réduite à une seconde et demie. Le Finlandais est toutefois parvenu à reprendre quelques dixièmes à son principal adversaire lors des boucles suivantes.

 

Cependant, à trois tours du but, Vettel est parvenu à réduire l'écart à moins d'une seconde, ce qui lui a permis de profiter du DRS ! Cependant, le pilote Ferrari n'est jamais parvenu à porter une attaque, notamment gêné par le retardataire Massa au dernier tour.

Valtteri Bottas remporte donc sa première victoire en Formule 1, devançant Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen sur le podium. Lewis Hamilton prend une décevante quatrième place devant un Max Verstappen qui a fait toute la course en solitaire.

Force India signe une performance remarquable en plaçant ses deux pilotes aux sixième et septième rangs, avec une 14e course consécutive dans les points pour Sergio Pérez. Nico Hülkenberg est huitième devant Felipe Massa, à qui cette crevaison lente coûte la sixième position. Carlos Sainz marque le dernier point disponible.

 Grand Prix de Russie
 PiloteÉquipeTempsPts
01  V. Bottas Mercedes 52 tours 25 
02 S. Vettel Ferrari +0.6  18 
03 K. Räikkönen Ferrari +11.0  15 
04 L. Hamilton Mercedes +36.3  12 
05  M. Verstappen Red Bull +60.4  10 
06 S. Pérez Force India +86.7 
07  E. Ocon Force India +95.0 
08  N. Hülkenberg Renault +96.1 
09 F. Massa Williams + 1 tour 
10  C. Sainz Toro Rosso + 1 tour 
11   L. Stroll Williams + 1 tour  
12 D. Kvyat Toro Rosso + 1 tour   
13   K. Magnussen Haas + 1 tour  
14   S. Vandoorne McLaren + 1 tour  
15  M. Ericsson Sauber + 1 tour  
16  P. Wehrlein Sauber + 2 tours  
  D. Ricciardo Red Bull Abandon  
  J. Palmer Renault Abandon  
  R. Grosjean Haas Abandon  
  F. Alonso McLaren Abandon  
partages
commentaires
Palmer : "Je ne sais pas ce que Grosjean espérait faire là"

Article précédent

Palmer : "Je ne sais pas ce que Grosjean espérait faire là"

Article suivant

Championnat - Les classements après le Grand Prix de Russie

Championnat - Les classements après le Grand Prix de Russie
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021