Course - Hamilton se joue de Vettel avant le sacrifice de Bottas

partages
commentaires
Course - Hamilton se joue de Vettel avant le sacrifice de Bottas
Par : Benjamin Vinel
30 sept. 2018 à 12:42

Lewis Hamilton et Mercedes ont parfaitement tiré leur épingle du jeu pour remporter une cinquième victoire en six Grands Prix, en Russie. Le poleman Valtteri Bottas n'a pas démérité, et a été le coéquipier parfait.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 et Sergey Sirotkin, Williams FW41
Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Charles Leclerc, Sauber C37
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33, devant Fernando Alonso, McLaren MCL33
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Marcus Ericsson, Sauber C37
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Lance Stroll, Williams FW41
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13 en tête-à-queue
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14

Des Flèches d'Argent dominatrices monopolisaient la première ligne de la grille de départ, avec Valtteri Bottas en pole position sur le circuit où il a remporté sa première victoire. On retrouvait les Ferrari en deuxième ligne, Sebastian Vettel devant Kimi Räikkönen, puis Kevin Magnussen et Esteban Ocon sur la troisième rangée, les Red Bull ayant été reléguées en fond de grille par des pénalités moteur.

Même si le soleil brillait à 14h heure locale, des gouttes de pluie ont été aperçues à quelques instants du départ. Pas de quoi décontenancer les concurrents, qui ont tous pris le départ en gommes slicks – les Mercedes et Ferrari en ultratendres, le reste du top 10 en hypertendres. Plusieurs autres concurrents ont opté pour les tendres, dont les Renault et les Red Bull.

Verstappen gagne 14 places en huit tours

À l'extinction des feux, Vettel et Magnussen ont menacé Hamilton et Räikkönen pour les deuxième et quatrième places respectivement sans succès, le Britannique se hissant ensuite à la hauteur de Bottas au premier freinage, sans pouvoir prendre l'avantage. La hiérarchie du top 5 n'a donc pas évolué au premier tour, Charles Leclerc s'emparant toutefois du sixième rang aux dépens d'Ocon. La deuxième Force India, celle de Sergio Pérez, était huitième.

Dès le deuxième tour, Leclerc est entré dans le top 5 au bénéfice d'un superbe dépassement par l'extérieur de la très longue courbe qu'est le virage 3. Magnussen était légèrement en difficulté et s'est retrouvé menacé par les Force India. Dix-neuvième sur la grille, Max Verstappen est remonté dans le top 10 dès le troisième tour, alors que Daniel Ricciardo n'était alors que 15e. En revanche, la course a mal commencé pour les Toro Rosso, avec un tête-à-queue des deux pilotes et un double abandon sur problème mécanique dès le troisième tour.

Les Red Bull ont poursuivi leur marche en avant, avec un Verstappen auteur de nombreux dépassements intraitables. Le Néerlandais a pris la cinquième place dès le huitième tour, alors que son coéquipier Ricciardo était 12e. À ce stade de la course, Bottas menait avec une seconde d'avance sur Hamilton, trois et demie sur Vettel, six sur Räikkönen et donc 20 sur Verstappen.

Vettel et Ferrari font l'undercut à Hamilton et Mercedes...

Alors que la principale bataille en piste opposait Magnussen aux Force India pour la septième place, le pilote Haas est rentré au stand dès le neuvième tour pour chausser les tendres à la place des hypertendres. Stratégie gagnante, puisque l'undercut lui a donné un bol d'air frais par rapport à Ocon et Pérez.

Bottas, lui, a changé de pneus au 12e passage, imité par Vettel dans la boucle suivante... mais Mercedes a laissé Hamilton en piste jusqu'au 14e tour. À tort, puisqu'il a repris la piste juste derrière son rival pour le titre !

... mais Hamilton reprend l'avantage

Hamilton ne s'est pas laissé décontenancer et a pris l'aspiration dans la ligne droite des stands au passage suivant avec l'assistance du DRS. Vettel a défendu de façon relativement rugueuse en se décalant à l'intérieur au dernier moment, mais le Britannique a trouvé l'ouverture quelques instants plus tard, au virage 4. La manœuvre du pilote Ferrari lui a valu une enquête des commissaires, qui ont décidé de ne pas le pénaliser.

Räikkönen a prolongé son premier relais jusqu'à la 18e boucle, ce après quoi Verstappen a pris les commandes de la course après s'être élancé du 19e rang ! Le Néerlandais comptait trois secondes d'avance sur Bottas, cinq sur Hamilton, sept sur Vettel, 17 sur Räikkönen et 20 sur Ricciardo. Les dix-huit pilotes du plateau évoluaient alors en gommes tendres, neuves ou usées.

Bottas laisse passer Hamilton

Hamilton a réduit l'écart sur Bottas, qui a lui-même fait la jonction avec Verstappen, les trois leaders se retrouvant dans un mouchoir de poche au 23e tour. Vettel n'a pas tardé à se joindre à la fête. Deux passages plus tard, Bottas a laissé passer son coéquipier au virage 13, obéissant aux ordres de l'équipe. Hamilton a creusé un écart de deux secondes sur le Finlandais, bien que souffrant de cloques sur ses pneus arrière.

Malgré ses gommes plus usées d'une petite quinzaine de tours, le leader Verstappen maintenait un rythme similaire à celui de ses rivaux en tête de la course, même s'il lui fallait évidemment encore rentrer au stand.

En milieu de tableau, Nico Hülkenberg occupait la septième place avant son arrêt au stand à la fin du 35e tour. Le pilote Renault a repris la piste en ultratendres au 11e rang, à six secondes des Force India. Leclerc a repris la septième place avec 12 secondes d'avance sur Magnussen, qui ne parvenait pas à se débarrasser d'Ocon et de Pérez derrière lui.

Verstappen prolonge son relais

À 15 tours du but, Verstappen conservait deux secondes d'avance sur Hamilton, quatre sur Bottas, six sur Vettel, 13 sur Räikkönen et 32 sur Ricciardo. Ce dernier est rentré au stand après 39 des 53 tours et a été équipé d'un nouvel aileron avant, l'ancien ayant été légèrement endommagé. Cela expliquait peut-être son manque de rythme par rapport à son coéquipier, puisqu'il perdait près d'une seconde au tour en moyenne depuis le début de la course.

Hamilton a lancé une première attaque sur Verstappen pour la première place dans la 42e boucle, au virage 2, sans succès. Le Néerlandais a ensuite mis le pied en plancher pour tirer le meilleur de ses gommes avant son arrêt au stand quelques instants plus tard, à dix tours du but. Il a repris la piste au cinquième rang, à 24 secondes du leader, Hamilton, et à 15 secondes du cinquième, Räikkönen.

Verstappen a toutefois peiné à tirer le meilleur de ses pneus ultratendres, la supériorité des tendres étant évidente. Malgré le faible écart séparant Hamilton, Bottas et Vettel en tête de la course, aucune bataille n'a réellement eu lieu et l'Anglais a remporté la 70e victoire de sa carrière pour creuser un écart de 50 points sur son rival pour le titre, à cinq courses du but.

Räikkönen est quatrième devant Verstappen et Ricciardo, alors que Leclerc est le meilleur des autres, auteur d'une course sensationnelle : le futur pilote Ferrari a franchi la ligne d'arrivée avec 17 secondes d'avance sur Magnussen. Ocon et Pérez marquent les derniers points disponibles.

Russian Federation GP de Russie

P. Pilote Équipe Trs Temps/Écart Pts
1 United Kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 53   25
2 Finland Valtteri Bottas  Mercedes 53 2.545 18
3 Germany Sebastian Vettel  Ferrari 53 7.487 15
4 Finland Kimi Räikkönen  Ferrari 53 16.543 12
5 Netherlands Max Verstappen  Red Bull 53 31.016 10
6 Australia Daniel Ricciardo  Red Bull 53 1'20.451 8
7 Monaco Charles Leclerc  Sauber 53 1'38.390 6
8 Denmark Kevin Magnussen  Haas 52 1 lap 4
9 France Esteban Ocon  Force India 52 1 lap 2
10 Mexico Sergio Pérez  Force India 52 1 lap 1
11 France Romain Grosjean  Haas 52 1 lap  
12 Germany Nico Hülkenberg  Renault 52 1 lap  
13 Sweden Marcus Ericsson  Sauber 52 1 lap  
14 Spain Fernando Alonso  McLaren 52 1 lap  
15 Canada Lance Stroll  Williams 52 1 lap  
16 Belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 51 2 laps  
17 Spain Carlos Sainz Renault 51 2 laps  
18 Russian Federation Sergey Sirotkin  Williams 51 2 laps  
Ab France Pierre Gasly  Toro Rosso 4 49 laps  
Ab New Zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 4 49 laps  
Prochain article Formule 1
Vidéo - Belle bataille entre Hamilton et Vettel à Sotchi !

Article précédent

Vidéo - Belle bataille entre Hamilton et Vettel à Sotchi !

Article suivant

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP de Russie 2018

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP de Russie 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Course
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course