EL2 - Hamilton devant, Räikkönen fumant

partages
commentaires
EL2 - Hamilton devant, Räikkönen fumant
Par : Fabien Gaillard
11 mai 2018 à 14:35

Lewis Hamilton a signé le meilleur temps des Essais Libres 2 du Grand Prix d'Espagne 2018 de F1, devant Daniel Ricciardo et Max Verstappen. Kimi Räikkönen a connu une défaillance moteur et n'a pas terminé la séance.

La voiture de Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 est ramenée au stand
Pierre Gasly, Toro Rosso
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Lance Stroll, Williams FW41
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
L'entrée des stands
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber C37

Alors que Lewis Hamilton sort à peine de l'hospitalité Mercedes, la séance débute sous un ciel ensoleillé et parcouru par quelques nuages inoffensifs.

Grosjean signe le premier temps en 1'21"454 en mediums mais il déclenche aussi la première Virtual Safety Car en sortant de piste dans le virage 7. Malheureusement pour lui, sa Haas est bloquée dans le gravier et il doit l'abandonner après moins de cinq minutes de roulage. Le drapeau vert est brandi au bout de cinq minutes d'intervention, une fois la VF-18 rapatriée derrière les barrières pour être ramenée aux stands.

Magnussen, qui avait pris les commandes avant la sortie de son équipier, est délogé de la tête de séance par Ricciardo, Vettel et enfin par Verstappen en 1'19"0, tous en pneus tendres. Le Néerlandais de Red Bull améliore ensuite la meilleure marque en 1'18"6, sur un second tour lancé. Bottas échoue à 183 millièmes, mais lui est en mediums. En tendres, Hamilton prend les commandes peu avant la barre des 25 minutes, avec 1'18"2. Quelques instants plus tard, Ricciardo se rapproche à 133 millièmes du Britannique.

Après 30 minutes de roulage, Bottas retrouve la piste en gommes supertendres. Après un dernier secteur peu propre, le Finlandais échoue à plus de trois dixièmes de son équipier. Hamilton, justement, chausse les mêmes pneus mais doit avorter son premier tour lancé après un léger décrochage du train arrière dans le virage 8 et deux roues dans les graviers. Quelques minutes plus tard, c'est Verstappen qui est un peu large au même endroit. Alonso, lui, se fait piéger dans le virage juste avant la dernière chicane.

Au moment de la mi-séance, les Ferrari chaussent les gommes les plus tendres du week-end. Vettel revient à un peu plus de trois dixièmes de Hamilton alors que Räikkönen sort de la piste, comme beaucoup d'autres pilotes depuis le début de journée, dans le virage 4. Le Finlandais, justement, connaît un problème : après le dégagement d'un panache de fumée dans la ligne droite entre les virages 8 et 9, il reçoit l'ordre de couper le moteur de la Ferrari tout en parvenant à rentrer dans les stands. L'unité de puissance a sans doute été touchée, l'arrière est en tout cas démonté pour être inspecté.

La fin de séance est dédiée aux longs relais. Des longs relais qui semblent démontrer que le pneu supertendre peine à trouver de l'adhérence et subit un fort graining. Vettel, à une vingtaine de minutes du drapeau à damier, met deux roues dans le gravier peu avant le virage Europcar alors que Leclerc lui passe par le bac du virage 4, victime du même décrochage soudain que la plupart des pilotes qui ont été piégés depuis les EL1.

Moins d'un quart d'heure avant la fin de séance, Pérez s'immobilise en piste puis redémarre pour aller s'arrêter dans une zone de dégagement. La raison est simple : le pneu avant gauche n'est pas correctement attaché à la Force India. Des images montrent qu'au stand, l'écrou n'a pas été fixé quand le pneu était totalement enfoncé. Le VSC est à nouveau déployé sur cette séance, le temps de mettre la VJM11 en lieu sûr, une tâche qui prend du temps puisqu'elle est effectuée, sous la direction de Pérez lui-même, en environ 38 manœuvres. 

Une fois la piste sous drapeau vert, plusieurs pilotes connaissent une sortie au virage 1, dont Verstappen qui part en tête-à-queue. La séance s'achève finalement sur le meilleur temps de Lewis Hamilton, devant les deux Red Bull.

 Grand Prix d'Espagne 2018 - Essais Libres 2

 PiloteÉquipe TrsTempsÉcart 
1 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes 39 1'18.259  
2 australia Daniel Ricciardo  Red Bull 41 1'18.392 0.133
3 netherlands Max Verstappen  Red Bull 39 1'18.533 0.274  
4 germany Sebastian Vettel  Ferrari 34 1'18.585 0.326  
5 finland Valtteri Bottas  Mercedes 39 1'18.611 0.352  
6 finland Kimi Räikkönen  Ferrari 16 1'18.829 0.570
7 france Romain Grosjean  Haas 24 1'19.579 1.320  
8 denmark Kevin Magnussen  Haas 39 1'19.643 1.384  
9 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren 32 1'19.722 1.463  
10 mexico Sergio Pérez  Force India 28 1'19.962 1.703
11 france Esteban Ocon  Force India 38 1'20.024 1.765  
12 spain Fernando Alonso  McLaren 35 1'20.035 1.776  
13 germany Nico Hülkenberg  Renault 43 1'20.183 1.924  
14 france Pierre Gasly  Toro Rosso 32 1'20.373 2.114  
15 sweden Marcus Ericsson  Sauber 37 1'20.501 2.242  
16 monaco Charles Leclerc  Sauber 29 1'20.514 2.255  
17 spain Carlos Sainz Renault 31 1'20.672 2.413
18 new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso 34 1'21.265 3.006  
19 canada Lance Stroll  Williams 35 1'21.556 3.297  
20 russia Sergey Sirotkin  Williams 36 1'22.060 3.801  
Article suivant
Les évolutions vues sur les F1 à Barcelone

Article précédent

Les évolutions vues sur les F1 à Barcelone

Article suivant

De la satisfaction mais peu de plaisir pour Kubica

De la satisfaction mais peu de plaisir pour Kubica
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Catégorie Essais Libres 2
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Auteur Fabien Gaillard