Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
39 jours

EL2 - Leclerc maintient Ferrari aux avant-postes

partages
commentaires
EL2 - Leclerc maintient Ferrari aux avant-postes
Par :
30 août 2019 à 14:34

Charles Leclerc (Ferrari) a terminé les Essais Libres 2 du Grand Prix de Belgique 2019 de F1 en tête, devant Sebastian Vettel (Ferrari) et Valtteri Bottas (Mercedes).

Sur une piste à quasiment 40°C et avec 24°C dans l'air, les Haas sont les premières à quitter la voie des stands, rapidement suivies par les Williams. Magnussen inscrit le premier temps de l'après-midi, en 1'48"5. Vettel entre vite dans la danse et, en dépit d'un passage au large à la sortie de Pouhon, signe 1'46"0, en mediums. Leclerc fait mieux, sur les mêmes pneus, en 1'45"3. Il faut attendre un quart d'heure pour voir les Mercedes et Albon sortir du garage.

Bottas se rapproche à quatre dixièmes de Leclerc sur son premier tour, Hamilton à deux, tout cela en mediums. Verstappen, qui sort en piste quelques minutes après, revient lui à 17 millièmes du Monégasque, en mediums également. En seconde position provisoire, le Néerlandais se plaint d'une perte de puissance et de problèmes de souplesse du moteur. 

Lire aussi :

À moins d'une heure de la fin de séance, les écuries de pointe chaussent les premiers trains de tendres de ces EL2. Vettel prend la tête en 1'44"7, malgré une grosse erreur dans la chicane finale. Bottas revient à 0"216, Hamilton à 0"262 (le Britannique se plaint par ailleurs de divers problèmes de casques). Leclerc met de nouveau tout le monde d'accord en 1'44"123. Verstappen manque sa tentative en gommes rouges. Pérez est en cinquième place provisoire, à moins d'une seconde de la Ferrari #16.

Dans la deuxième partie de séance, les écuries se concentrent sur le travail de longs relais, et notamment sur les gommes tendres, avant de passer aux mediums. Stroll se plaint, à moins de vingt minutes de la fin, d'une sensation de brûlure et d'une odeur de brûlé au niveau du baquet. Il rentre au stand pour faire vérifier tout cela. Pour Pérez, à moins de cinq minutes du drapeau à damier, c'est plus qu'une sensation et pas une illusion, puisqu'il doit immobiliser sa Racing Point dans un dégagement à Rivage. Au bruit très suspect lors de la décélération s'ajoutent les flammes sortent de l'échappement de sa RP19. Une fois sorti du cockpit, le Mexicain semble démuni, lui qui figure toujours au cinquième rang et entrevoyait sans doute une bonne performance en course. De gros doutes pèsent forcément sur la viabilité du moteur désormais.

Le Virtual Safety Car puis le drapeau rouge sont déployés, mettant fin à la séance.

Belgium GP de Belgique - Essais Libres 2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 28 1'44.123  
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 30 1'44.753 0.630
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 28 1'44.969 0.846
4 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 26 1'45.015 0.892
5 Mexico Sergio Pérez Racing Point 25 1'45.117 0.994
6 Netherlands Max Verstappen Red Bull 20 1'45.394 1.271
7 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 25 1'45.708 1.585
8 Canada Lance Stroll Racing Point 21 1'45.732 1.609
9 Australia Daniel Ricciardo Renault 26 1'45.735 1.612
10 Thailand Alexander Albon Red Bull 21 1'45.771 1.648
11 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 28 1'45.999 1.876
12 France Romain Grosjean Haas 21 1'46.120 1.997
13 Germany Nico Hülkenberg Renault 26 1'46.209 2.086
14 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 24 1'46.214 2.091
15 United Kingdom Lando Norris McLaren 29 1'46.258 2.135
16 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 24 1'46.328 2.205
17 France Pierre Gasly Toro Rosso 28 1'46.374 2.251
18 Denmark Kevin Magnussen Haas 21 1'46.399 2.276
19 United Kingdom George Russell Williams 30 1'47.887 3.764
20 Poland Robert Kubica Williams 32 1'48.331 4.208
Article suivant
Contrat, Mercedes, avenir : pourquoi Renault a choisi Ocon

Article précédent

Contrat, Mercedes, avenir : pourquoi Renault a choisi Ocon

Article suivant

Un MGU-K supplémentaire sera autorisé en 2020

Un MGU-K supplémentaire sera autorisé en 2020
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Catégorie EL2
Auteur Fabien Gaillard