L'entente Hamilton-Bottas a dépassé les attentes de Mercedes

Après plusieurs années de relations tendues entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg, la retraite précipitée de ce dernier a contraint Mercedes à trouver un nouveau pilote en la personne de Valtteri Bottas.

Tandis que la lutte pour le titre a fait des dégâts dans la relation qu'entretenaient Hamilton et Rosberg, pourtant meilleurs amis dans leur enfance, il semble que les enjeux n'aient pas le même impact sur celle du triple Champion du monde avec son nouveau coéquipier.

Directeur d'équipe, Toto Wolff a chanté les louanges de Valtteri Bottas pour les résultats obtenus jusqu'à présent cette saison en qualifications, selon lui "un très bon bilan face à l'homme le plus rapide de la grille".

"Valtteri, pour moi, est au niveau de nos attentes", ajoute Wolff. "Quand nous avons décidé de le prendre, nous connaissions ses qualités. En piste, il est à la hauteur de nos attentes, et c'est de mieux en mieux à chaque course, il progresse à chaque course, c'est très bien."

"Mais là où il a dépassé nos attentes, tous les deux d'ailleurs, c'est la façon dont ils travaillent ensemble. Ils s'entendent bien, ils se respectent, en piste et encore plus en dehors. C'est très simple."

"C'est arrivé à un stade où à Silverstone, Lewis a dit : 'Je vais le tirer vers le haut avec moi'. C'est un respect sous-jacent pour l'autre personne, pour l'autre pilote. Avez-vous déjà vu par le passé une telle entente au sein d'une équipe ?"

Symbole de cette bonne entente, Bottas a accepté de laisser passer Hamilton en Hongrie pour laisser le Britannique tenter sa chance face aux Ferrari. N'y étant pas parvenu, celui-ci a rendu la troisième place au Finlandais.

"La relation qu'entretiennent Valtteri et Lewis est complètement différente de ce qu'était celle entre Nico et Lewis", reconnaît Wolff. "Leur relation de travail est dans une autre dimension, ce qui a un impact sur la dynamique au sein de l'équipe, car tout le monde est affecté de façon positive ou négative."

De nouveaux défis à relever

Cette saine relation est bienvenue pour Mercedes dans une campagne où l'écurie subit bien plus de concurrence que ces trois dernières années, puisque Ferrari joue régulièrement la victoire alors que Red Bull se mêle souvent à la lutte pour le podium.

La structure de Brackley a d'ailleurs connu quelques bouleversements dans ses hautes sphères, puisque le directeur technique Paddy Lowe a quitté l'équipe, remplacé par James Allison. Toto Wolff semble toutefois ravi d'avoir eu un nouveau défi à relever.

"Un certain facteur de perturbation n'est pas négatif", affirme l'Autrichien. "Je dirais que je suis satisfait de nos performances. Parce que si on m'avait dit cet hiver que nous gagnerions six courses et obtiendrions huit pole positions, j'aurais signé."

"Mais ça a été bien plus difficile que les résultats ne le laissent paraître, car il y a eu des courses très serrées avec Ferrari. À Barcelone, Sebastian [Vettel] était très près de Lewis, puis à Sotchi et à Spielberg, très près de Valtteri."

"Dans l'ensemble, je dirais que nous nous en tirons bien, vu les nombreux changements qu'il y a eu. Nous savions à quel point ce serait difficile de rester compétitif avec un tel changement de réglementation car ça n'a jamais été fait."

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Toto Wolff , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités