L'entrée des stands "radicalement" modifiée pour le GP du Qatar

Quelques changements étaient nécessaires sur le circuit de Losail, pour qu'il puisse accueillir en novembre le Grand Prix du Qatar de Formule 1.

L'entrée des stands "radicalement" modifiée pour le GP du Qatar

Théâtre le mois prochain du premier Grand Prix du Qatar de l'Histoire en Formule 1, du 19 au 21 novembre, le circuit de Losail fait l'objet de travaux qui sont quasiment terminés. Habitué à accueillir le MotoGP, le tracé recevra pour la toute première fois la discipline reine du sport auto après avoir été choisi pour remplacer le Grand Prix d'Australie, annulé en raison de la crise sanitaire. 

Directeur de course de la F1, Michael Masi s'est rendu sur place durant l'été avec le directeur sportif de la discipline, Steve Nielsen. Même si le Losail International Circuit bénéficie du Grade 1 de la FIA, impératif pour organiser un Grand Prix, il y avait des aménagements à y faire. Ceux-ci concernaient essentiellement une modification de la voie des stands, ainsi que des évolutions pour quelques vibreurs et éléments de sécurité. 

"Ils changent complètement l'entrée de la voie des stands", explique Michael Masi. "Donc ce qui était l'entrée des stands pour les motos changera radicalement. Les travaux sont presque terminés. C'est d'un genre très différent en MotoGP ou dans l'univers de la FIM. Donc il a fallu s'adapter dans une période relativement courte, chose que nous devions prendre en compte, car nous ne parlons pas d'un gros laps de temps. J'y retournerai la semaine prochaine, avant Austin, pour jeter un œil, mais quasiment tous les travaux sont terminés."

La voie des stands du circuit de Losail.

La voie des stands du circuit de Losail.

Faire évoluer un circuit adapté de longue date à l'accueil d'épreuves moto est un défi inhabituel pour la Formule 1, même si les infrastructures de Losail répondaient déjà à toutes les normes cruciales. Les stands ont par exemple été jugés suffisamment adaptés à la F1, ne nécessitant pas de modifications. 

"Le gros morceau a évidemment concerné les exigences de sécurité pour les motos lorsque l'on parle de barrières Tecpro ou de ce genre de choses", précise Michael Masi. "Il y a un certain nombre de double vibreurs qui ont été installés. Bien sûr, le circuit est ostensiblement fait pour la moto. Donc les vibreurs 'saucisses' pour que les pilotes ne coupent pas les virages à l'intérieur, et les double vibreurs, sont le plus gros sujet au niveau de la piste. Il y a aussi un nombre significatif d'évolutions pour les barrières, concernant le Tecpro et les rangées de pneus tout autour du circuit. Mais l'entrée de la voie des stands est probablement le plus gros changement, disons-le comme ça."

Lire aussi :

partages
commentaires
Masi répond aux critiques d'Alonso sur les commissaires
Article précédent

Masi répond aux critiques d'Alonso sur les commissaires

Article suivant

Le succès de Bottas montre son "rôle crucial" dans la course au titre

Le succès de Bottas montre son "rôle crucial" dans la course au titre
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021