Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Les équipes F1 divisées, pas de retour en arrière avec les pneus

partages
commentaires
Les équipes F1 divisées, pas de retour en arrière avec les pneus
Par :
28 juin 2019 à 09:12

La proposition d'un retour à la construction 2018 des pneus Pirelli en cours de saison n'a pas reçu un soutien suffisant lors du vote organisé ce vendredi en Autriche.

Une réunion au sommet se tenait ce matin dans le paddock du Grand Prix d'Autriche, avec comme enjeu un éventuel retour à la construction 2018 des pneumatiques. Alors qu'il fallait l'accord d'au moins sept des dix équipes du plateau pour qu'un changement puisse avoir lieu après la trêve estivale, seulement cinq ont voté en faveur de la proposition, entraînant un statu quo. Red Bull Racing, Ferrari, Toro Rosso, Haas et Alfa Romeo étaient favorables à un retour à l'architecture 2018 en cours de saison. Mercedes, McLaren, Williams, Renault et Racing Point ont voté contre. 

Lire aussi :

Cette réunion convoquée par la FIA constituait la première discussion officielle sur ce sujet, mis sur la table depuis quelques semaines par certaines équipes, et sous l'impulsion notamment de Christian Horner, directeur de Red Bull Racing. Tous les directeurs d'écurie étaient présents, ainsi que Helmut Marko, Ross Brawn au nom de Liberty Media, Nikolas Tombazis pour la FIA et Mario Isola pour Pirelli. Les pilotes étaient représentés par Alexander Wurz, président du GPDA, Romain Grosjean et Sebastian Vettel, directeurs du même GPDA, tandis que Lewis Hamilton et Charles Leclerc étaient également présents. 

Pirelli a introduit cette année des pneus avec une bande de roulement plus fine de 0,4 mm, qui posent problèmes à plusieurs écuries dans leur exploitation et qui sont souvent cités comme le facteur essentiel à la domination de Mercedes. La réunion de ce vendredi matin a permis à toutes les parties d'exposer leur point de vue, et la FIA devrait se servir de ce point de départ pour d'éventuelles discussions futures.

Plusieurs sources évoquent un échange globalement positif, et un consensus entre les équipes pour qu'à l'avenir les pneus offrent une fenêtre d'exploitation plus grande avec moins de dégradation, de manière à ne pas défavoriser les monoplaces moins chargées en appui. Par ailleurs, une autre idée aurait été lancée, sans prise de décision définitive : donner la possibilité aux équipes de tester les pneus 2020 lors des essais libres du vendredi. 

Avec Adam Cooper 

 

Article suivant
L'écart de moyens ne doit pas devenir "une excuse" pour Renault

Article précédent

L'écart de moyens ne doit pas devenir "une excuse" pour Renault

Article suivant

Alerte moteur sur la Mercedes de Bottas en Autriche

Alerte moteur sur la Mercedes de Bottas en Autriche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Tags pirelli , pneus
Auteur Basile Davoine