Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
09 juil.
-
12 juil.
EL1 dans
1 jour
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
8 jours
C
GP du 70e Anniversaire
06 août
-
09 août
EL1 dans
29 jours
13 août
-
16 août
EL1 dans
36 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
50 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
57 jours

Ferrari modifie moteur et boîte de vitesses avant l'Autriche

partages
commentaires
Ferrari modifie moteur et boîte de vitesses avant l'Autriche
Par :
Co-auteur: Giorgio Piola
16 juin 2020 à 08:46

Ferrari prévoit l'introduction d'une boîte de vitesses et d'une unité de puissance modifiées pour le premier Grand Prix de la saison en Autriche, dans l'espoir de corriger la tendance préoccupante observée lors des essais hivernaux.

L'écurie italienne avait reconnu être en retard par rapport à Mercedes et Red Bull Racing avant le début du championnat, qui a finalement été ajourné depuis l'annulation du Grand Prix d'Australie à cause de la crise du coronavirus. Les monoplaces n'ont pas roulé à Melbourne, ce qui offre la possibilité aux équipes de faire autant de modifications qu'elles le souhaitent. Ferrari a profité de ce temps supplémentaire pour apporter deux changements notables.

Lire aussi :

Premièrement, Ferrari a réagi à un problème découvert lors des essais hivernaux et qui nécessitait un renforcement de l'assemblage de la boîte de vitesses. Les modifications ont une implication sur le poids et l'aérodynamique, mais l'on pense que les bénéfices seront plus généraux et découleront d'une structure plus rigide. Cela améliorera principalement la maniabilité de la monoplace tout en augmentant la performance et la longévité des pneus.

La boîte de vitesses et l'assemblage arrière de la F2004.

La boîte de vitesses et l'assemblage arrière de la F2004.

En 2004, Ferrari était la première écurie à utiliser sur sa F2004 une boîte de vitesses en titane avec un renforcement en carbone. Ce principe est aujourd'hui adopté par l'ensemble du plateau car il s'agit d'une conception modulaire qui permet d'apporter toutes les modifications nécessaires au niveau des suspensions ou de l'aérodynamique sans encourir de pénalité sur la grille de départ.

Ferrari F2012 internal structure. Large red arrow shows vertical placement of radiator, smaller arrow - torque transfer bar & blue arrow duct work that encapsulates the gearbox oil cooler
Ferrari SF15T and SF16-H comparison

Étant la première équipe à avoir utilisé ce procédé, la Scuderia a beaucoup d'expérience dans le domaine mais cela ne veut pas dire qu'elle n'a pas rencontré de problèmes au fil des ans. Par exemple en 2012, Ferrari utilisait une barre de transfert de couple (montée entre la boîte de vitesses et le châssis) pour atténuer les charges imposées à la boîte.

En 2016, pour tenter d'améliorer l'aérodynamique, la cassette de boîte de vitesses et les composants internes de la suspension avaient été redessinés pour affiner la structure et permettre un meilleur écoulement du flux d'air autour et sous l'ensemble. Cela n'avait pas fonctionné comme prévu et des modifications ultérieures avaient dû être faites pour renforcer la structure et récupérer les pertes associées.

On ne sait pas si ces corrections sont nécessaires pour Haas F1 Team et Alfa Romeo et/ou si elles seront disponibles pour ces équipes clientes lors du premier Grand Prix de la saison.

Ferrari SF70H 2017 engine

Une autre initiative distincte visant à améliorer les performances passe par l'introduction d'une deuxième génération de l'unité de puissance en Autriche. Elle remplacera celle qui aurait dû être utilisée en Australie.

Cette EVO2 aurait normalement dû attendre que le premier cycle d'utilisation du moteur soit achevé, avec une apparition théorique à Bakou. Cependant, en l'absence de roulage au début de la saison, il est possible d'apporter une évolution en toute liberté. Il est entendu que la nouvelle unité de puissance offrira environ 15 chevaux supplémentaires, permettant à l'écurie de récupérer une partie de la performance perdue suite à l'adoption d'une nouvelle réglementation pour 2020.

Lire aussi :

Directeur de Ferrari, Mattia Binotto a reconnu que les deux premiers Grands Prix de la saison, programmés sur le Red Bull Ring, seraient difficiles pour son équipe et que la monoplace serait essentiellement la même qu'à Barcelone sur le plan aérodynamique.

Il s'agit plus probablement d'une décision dictée par le besoin pour Ferrari de tourner son programme de développement vers le Red Bull Ring, un circuit singulier qui présente la particularité d'être situé à 660 mètres d'altitude. Ses caractéristiques requièrent certaines concessions au niveau de l'unité de puissance pour ce qui est du refroidissement et de l'incidence aérodynamique.

Si Mattia Binotto laisse entendre que la voiture sera globalement la même qu'à Barcelone, ce qu'il veut dire en réalité est que l'équipe n'a pas de changements conceptuels d'envergure. Il faudra attendre les Grands Prix suivants pour un package modifié à l'avant notamment.

Article suivant
Mansell : "Je n'oublierai jamais" la mort de Villeneuve

Article précédent

Mansell : "Je n'oublierai jamais" la mort de Villeneuve

Article suivant

Les jetons de développement, un "bon compromis" selon Brawn

Les jetons de développement, un "bon compromis" selon Brawn
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Matt Somerfield