La FIA met en place un panel pour éviter les controverses

La FIA a changé sa façon d'évaluer les innovations controversées en Formule 1 : elle a créé un nouveau panel dans l'espoir de limiter les tentations de porter réclamation à l'avenir.

La FIA met en place un panel pour éviter les controverses

Les doutes de Red Bull Racing quant à la légalité du système DAS utilisé par Mercedes l'ont incité à porter réclamation vendredi soir en Autriche. Au final, les commissaires se sont rangés derrière le verdict du délégué technique de la FIA, qui estimait le système légal. Le fait d'avoir dû passer par une réclamation officielle plusieurs mois après la première apparition du DAS lors des essais hivernaux a rouvert le débat sur les procédures d'application de la réglementation et sur la manière d'éviter de telles controverses publiques lors des Grands Prix. 

À l'heure actuelle, avant une course les équipes peuvent seulement sonder l'avis du département technique de la FIA quant à la conformité d'un système. Une réponse définitive sur sa légalité ne peut être donnée que par les commissaires respectifs de chaque Grand Prix. 

Lire aussi :

Président de la FIA, Jean Todt a révélé que l'instance internationale venait d'introduire une nouvelle structure pour éviter des divergences d'opinion sur des sujets sensibles. Il sera désormais possible de s'appuyer sur un groupe d'experts plutôt que sur un seul individu. L'idée de ce panel a été ratifiée par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA le mois dernier. Le but est de pouvoir consulter ces experts pour obtenir leurs conseils en cas de décisions compliquées à prendre. Avec ce procédé, la FIA espère que le fait de délivrer un avis issu de plusieurs experts avant un Grand Prix dissuadera le recours à une réclamation officielle. Cela devrait renforcer la confiance des équipes envers la FIA.

"Les commissaires s'appuient sur l'interprétation de nos experts", explique Todt. "Il y a énormément de pression sur nos experts. C'est pourquoi nous avons décidé que, pour les interprétations sensibles, il y aurait un petit panel de trois experts qui devront dire s'ils sont d'accord ou non avec une interprétation. Ce n'est pas une seule personne qui peut dire oui, c'est noir ou c'est blanc. Ce sera un groupe de trois experts, qui peuvent aussi compter sur la contribution d'un expert électronique et d'un expert moteur pour avoir la réponse."

Néanmoins, Todt précise que la porte reste toujours ouverte si une équipe souhaite porter réclamation contre une autre lors d'un Grand Prix. "Je pense qu'il serait inapproprié de restreindre le fait de pouvoir porter réclamation ou non", ajoute-t-il. 

Pas de commissaires permanents

La nature des réclamations entraîne souvent de nombreuses heures de débat entre les commissaires et crée de la controverse. Selon Todt, ce système est toutefois préférable à celui d'avoir des commissaires permanents. 

"C'est un débat historique", rappelle-t-il sur la question. "Franchement, il y a des plus et des moins. Je pense que nous avons fait des progrès significatifs sur la qualité et le niveau de tous les commissaires, qui sont entraînés chaque année. Ils sont aussi examinés. Nous avons donc un très bon groupe d'experts et nous avons trois ou quatre groupes, ce qui pour nous est la meilleure solution. Personnellement, quand j'avais d'autres responsabilités, je détestais avoir un expert pour toute la saison car j'avais le sentiment que s'il s'opposait à l'équipe, il serait toujours contre elle. Je crois vraiment qu'avoir ces trois ou quatre groupes de très bons éléments est la situation la moins controversée."

Todt s'est également félicité de l'attitude de Red Bull, qui a porté réclamation contre Mercedes vendredi plutôt qu'à l'issue de la course. "Je préfère une équipe qui conteste au début du championnat qu'à la fin d'une course. Je crois que cette approche de Red Bull était très bonne, très directe."

partages
commentaires
Ce que la réclamation de Red Bull nous a appris du DAS

Article précédent

Ce que la réclamation de Red Bull nous a appris du DAS

Article suivant

Qualifs - Bottas d'un rien devant Hamilton, Vettel cale en Q2

Qualifs - Bottas d'un rien devant Hamilton, Vettel cale en Q2
Charger les commentaires
Averse en Russie : qui a tiré son épingle du jeu ? Prime

Averse en Russie : qui a tiré son épingle du jeu ?

De Lando Norris à Yuki Tsunoda en passant par Lewis Hamilton et Charles Leclerc, voici comment les écuries et pilotes ont (plus ou moins bien) géré l'averse survenue à la fin du Grand Prix de Russie.

Les notes du Grand Prix de Russie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Après le Grand Prix de Russie, quinzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
27 sept. 2021
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021