Force India époustouflé par les progrès de Sauber

partages
commentaires
Force India époustouflé par les progrès de Sauber
Par : Benjamin Vinel
8 nov. 2018 à 10:53

Sauber a multiplié son nombre de points par sept comparé à la saison 2017 de Formule 1. Une progression qui n'échappe pas à la concurrence.

Si Sauber fermait la marche au championnat du monde 2017, la situation est fort différente cette saison. Sous l'égide de Frédéric Vasseur, la structure suisse a toutefois réalisé des progrès effrénés, notamment grâce à des performances fulgurantes de Charles Leclerc, qui est entré dans le top 7 à trois reprises. Sauber n'avait obtenu tel résultat que deux fois depuis le début de l'ère hybride, en 2015.

Lire aussi :

Il est toutefois impossible de nier les avancées accomplies par l'équipe au niveau de sa monoplace. L'an passé, après quelques coups d'éclat en début de saison, les C36 étaient restées coincées au stade de la Q1 lors des 12 derniers Grands Prix. Un phénomène qui ne s'est produit que quatre fois cette année, alors qu'à deux reprises, les C37 sont toutes deux passées en Q3. Sauber a même gagné 2"987 par rapport à 2017 lors des qualifications du Grand Prix du Mexique, avec une pole position seulement 1"729 plus rapide, alors qu'à Austin, c'est d'un gain de 2"422 que l'écurie peut se targuer, quand la pole n'a progressé que de 0"871.

Lorsque Motorsport.com interroge Otmar Szafnauer sur les progrès de Sauber, l'Américain répond : "Je ne sais pas comment ils ont atteint un développement aussi rapide. Je pense qu'ils ont eu un développement plus efficace que les équipes de pointe depuis l'an dernier. De là où ils se trouvaient à la fin de l'année dernière jusque là où ils sont maintenant, ils ont eu le meilleur développement de tous. Je ne sais pas comment c'est possible pour une petite équipe, mais il nous faut le comprendre, car ils sont malins."

Otmar Szafnauer, directeur, Racing Point Force India, en conférence de presse

Otmar Szafnauer, directeur, Racing Point Force India, en conférence de presse

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Marcus Ericsson, Sauber C37, devant Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11

Marcus Ericsson, Sauber C37, devant Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11

Photo de: Andy Hone / LAT Images

Bien entendu, avec une réglementation technique qui va légèrement évoluer en 2019 afin de faciliter les dépassements, toutes les évolutions ne sont pas forcément bonnes à prendre.

Lire aussi :

"Je ne sais pas quand est-ce qu'ils ont arrêté de développer la voiture de cette année, car nous avons arrêté il y a longtemps pour nous concentrer sur l'an prochain", commente Szafnauer. "S'ils ont continué à développer la voiture de cette année dans des domaines qui ne sont pas liés à l'an prochain, cela peut les handicaper. Si ceux-ci sont liés, si ce que l'on a appris cette année marche aussi l'an prochain, alors ça ne fait pas de mal. Ils peuvent l'appliquer. Mais je suis impressionné par leur rythme de développement, c'est très, très impressionnant."

Frédéric Vasseur avait justement affirmé que Sauber allait se tourner définitivement vers 2019 dès la fin du mois de juillet. Cela n'a pas empêché l'équipe de chiper la huitième place du championnat des constructeurs à Toro Rosso, au Grand Prix du Mexique.

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

 
Article suivant
Prost : "Ferrari a fait beaucoup d'erreurs"

Article précédent

Prost : "Ferrari a fait beaucoup d'erreurs"

Article suivant

Ericsson s'attendait à rester titulaire chez Sauber

Ericsson s'attendait à rester titulaire chez Sauber
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber , Racing Point Force India
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités