Le GP d'Australie pouvait se courir "de façon sûre"

Pour le directeur de Racing Point, Otmar Szafnauer, le Grand Prix d'Australie de F1 aurait pu avoir lieu avec un risque "très faible" de propagation du COVID-19 dans le paddock.

Le GP d'Australie pouvait se courir "de façon sûre"

Alors que l'ensemble du paddock avait rallié Melbourne au moment où l'épidémie liée au nouveau coronavirus se transformait en pandémie, le Grand Prix d'Australie a été annulé à quelques heures du début des Essais Libres 1 suite à la découverte d'un cas de COVID-19 au sein de l'écurie McLaren. Des discussions ont eu lieu durant la nuit de jeudi à vendredi après l'annonce de ce test positif et semblaient initialement pencher en faveur du maintien de l'épreuve. Cependant, les choses ont fini par aller dans le sens de l'annulation à mesure que les inquiétudes grandissaient, ne laissant que trois équipes favorables à la tenue de la course : Red Bull, Toro Rosso et Racing Point.

Un peu plus d'un mois après cet épisode, le team principal de l'écurie de Silverstone, Otmar Szafnauer, estime que le GP aurait pu être organisé de façon sûre malgré les incertitudes. "Il était difficile de prévoir l'avenir à Melbourne, mais quand j'y repense aujourd'hui, si nous avions couru, je pense que nous l'aurions fait de façon sûre", a-t-il déclaré pour CNN.

Lire aussi :

"Le risque était très faible, et je pense que nous aurions pu organiser la course. Le gouvernement australien nous en a donné le feu vert. Cependant, il y avait une grande inconnue à ce moment-là, et à cause de cette inconnue, je pense que nous avons pris une décision prudente en ne faisant pas la course."

Szafnauer a révélé être arrivé dans le paddock le vendredi matin en pensant que les essais libres allaient se dérouler. "Jeudi soir, à 1h30 ou 2h du matin, nous avons quitté la réunion et, à ce stade, la majorité avait voté pour rouler. Nous sommes allés nous coucher, nous nous sommes levés quatre heures plus tard, et au moment d'arriver dans le paddock, tout le monde a dit : 'Nous ne courons pas'. Je disais : 'Si, nous allons courir, il y a seulement quatre heures nous votions pour courir !' Nous avons pris une position de précaution, et c'était probablement la bonne chose à faire. Cependant, avec le recul, si nous avions couru, je pense que nous l'aurions fait de façon sûre."

partages
commentaires
Sans revenus, l'avenir de Haas sera en danger

Article précédent

Sans revenus, l'avenir de Haas sera en danger

Article suivant

Romain Grosjean lance son équipe de simracing

Romain Grosjean lance son équipe de simracing
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021