Le GP de Monaco s'ouvre à 7500 spectateurs, y compris étrangers

Les autorités monégasques ont officialisé l'accueil du public pour le Grand Prix de Monaco de Formule 1 ainsi que pour l'E-Prix de Formule E.

Le GP de Monaco s'ouvre à 7500 spectateurs, y compris étrangers

Le gouvernement de Monaco a officialisé les mesures qui seront en vigueur pour les deux prochaines épreuves devant se dérouler en Principauté ce mois-ci. La décision était très attendue pour permettre aux organisateurs de mettre en place l'accueil du public dans le contexte de pandémie de COVID-19 qui frappe depuis plus d'un an. 

Alors que le Grand Prix Historique s'est déroulé il y a dix jours sur le Rocher, les rues monégasques doivent désormais être le théâtre de l'E-Prix de Formule E le samedi 8 mai puis du Grand Prix de Formule 1 le week-end du 23 mai. Les annonces gouvernementales ont permis de préciser les jauges tolérées, les conditions d'accès et les protocoles sanitaires à respecter. 

Lire aussi :

Concernant la quatrième édition de l'E-Prix de Monaco, les billets seront gratuits et la capacité d'accueil sera limitée à un tiers des places assises, soit 6500 personnes en tribune. L'accès sera strictement limité aux résidents, aux scolaires, étudiants et salariés de la Principauté, ainsi qu'aux personnes séjournant dans un hôtel de Monaco, et aux personnes bénéficiant d'une invitation délivrée par l'ACM. Le tout s'articulera autour de mesures sanitaires telles que la distanciation physique, les tests PCR, le port du masque et l'hygiène des mains. 

Le Grand Prix F1 est sauvé

Pour le Grand Prix de Formule 1, qui accueillera un plateau riche de trois catégories annexes, le gouvernement a opté pour un assouplissement par rapport à ce qui était initialement envisagé. Ainsi la jauge sera réhaussée à 7500 personnes par rapport à l'E-Prix. Surtout, l'accueil ne sera pas aussi restreint que pour la Formule E et pourra s'étendre à des spectateurs étrangers, sous réserve toutefois que ceux-ci présentent un test PCR négatif de moins de 72 heures. 

Les 7500 personnes qui assisteront à l'événement dès les essais libres du jeudi seront là aussi répartis uniquement dans les tribunes, en place assise, avec une tarification normale de la billetterie. La journée du vendredi, lors de laquelle la Formule 1 ne roule pas, ne sera ouverte qu'à 3000 personnes réparties en deux tribunes seulement, avec accès gratuit. 

"Il est à la fois important qu'il se tienne avec une participation minimale du public et dans des conditions sanitaires incontestables", a rappelé au sujet du Grand Prix de Monaco le ministre d'État Pierre Partout, dans des propos relayés par l'AFP. "Nous sommes tous attachés à ce qu'il se déroule dans les meilleures conditions possibles, à la fois pour ce qu'il représente sur le plan économique, notamment dans le domaine de l'hôtellerie-restauration, mais également pour l'image de la Principauté."

Lundi, les organisateurs du Grand Prix d'Espagne ont annoncé que 1000 spectateurs seraient accueillis en tribune le week-end prochain à Barcelone. 

partages
commentaires
Kubica sur le pont avec Alfa Romeo à Barcelone

Article précédent

Kubica sur le pont avec Alfa Romeo à Barcelone

Article suivant

Pénalité de Mazepin : Haas doit mieux communiquer

Pénalité de Mazepin : Haas doit mieux communiquer
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021