Le GP des Pays-Bas dans l'attente d'un éventuel report

Si les quatre premiers Grands Prix de la saison 2020 de Formule 1 ont été reportés à cause de la pandémie de coronavirus, les trois suivants attendent davantage d'informations quant à leur sort. C'est le cas du Grand Prix des Pays-Bas, qui n'a que de faibles chances de tenir la première manche de l'année.

Le GP des Pays-Bas dans l'attente d'un éventuel report

La FIA et la Formule 1 se sont quelque peu emmêlé les pinceaux en annonçant le report des courses de Bahreïn et du Vietnam, puisque la fédération a indiqué un début de saison "le 1er mai", tandis que le championnat a plutôt évoqué la "fin mai". Dans le même temps, le gouvernement néerlandais a interdit les rassemblements de plus de 100 personnes jusqu'au 31 mars ; rappelons que l'épreuve de Zandvoort est censée avoir lieu du 1er au 3 mai.

Lire aussi :

"Nous n'avons reçu aucune annonce officielle pour l'instant", déclare Jan Lammers, directeur sportif du GP des Pays-Bas, à Motorsport.com. "La F1 et la FIA n'ont pas dit 'le GP des Pays-Bas est annulé pour la date initiale du 3 mai'. Nous attendons encore un message officiel. Bien sûr, personne ne serait surpris qu'il y ait davantage de clarté bientôt, et que le GP des Pays-Bas soit finalement reprogrammé. Mais pour l'instant, il ne sert à rien de passer en revue tous les scénarios possibles. Nous attendons de la clarté de la F1 et de la FIA avant de communiquer."

Lammers, qui a participé à 23 Grands Prix de 1979 à 1992 mais a surtout fait carrière en Endurance, insiste sur la priorité qu'est la crise sanitaire actuelle : à l'heure où nous écrivons ces lignes, l'on recense au moins 157'000 cas du nouveau coronavirus dans le monde, pour près de 6000 morts (959 cas et 12 décès aux Pays-Bas).

"Le coronavirus est maître actuellement, c'est aussi simple que ça", poursuit Lammers. "Avec la réalité que nous connaissions il y a quelques mois, nous voulions faire une course en mai, évidemment. Mais avec la réalité d'aujourd'hui, il faut se demander si l'on veut mettre les fans dans une situation si incertaine. La santé publique est le plus important à nos yeux."

"Toutes les belles choses que nous avons à l'esprit pour le GP des Pays-Bas à Zandvoort, je les envisage encore. Mais nous ne devrions pas oublier que la santé du monde entier est menacée, c'est donc l'unique priorité de chacun actuellement."

La Formule 1 va désormais s'efforcer de trouver de nouvelles dates pour les courses reportées, et la première édition du Grand Prix des Pays-Bas depuis 1985, alors que de nombreux Néerlandais ressentent une véritable passion pour Max Verstappen, pourrait avoir lieu au mois d'août.

"Je pense également que nous sommes très bien placés dans les priorités de la F1 [par rapport aux autres manches reportées], mais encore une fois, nous n'avons pas encore reçu de message formel clair", souligne Lammers. "Nous voulons tout comprendre avant de pouvoir communiquer quoi que ce soit, ce que nous ferons. J'espère que les fans le comprendront et garderont leur enthousiasme pendant quelques mois. En tout cas, les détenteurs de billets n'ont pas à s'inquiéter : tous les billets resteront valables si la course est reprogrammée."

Quant à la suggestion d'un week-end de deux jours faite par Ross Brawn dans le contexte d'un calendrier qui s'annonce extrêmement chargé lorsque la saison sera lancée, Lammers n'est pas convaincu. "Apparemment, ils l'envisagent, mais je préfère les laisser en parler. À Zandvoort, cela ne me semble pas être la meilleure option."

"Si Zandvoort a une particularité, c'est notre 'Super Vendredi' et le fait que nous sommes à guichets fermés pour chacun des trois jours. Vous aurez du mal à trouver quelque chose de tel sur les autres Grands Prix. Si d'autres courses n'ont quasiment pas de fans présents pour les essais libres du vendredi, cela semble être une bonne idée. Mais pour Zandvoort, ce ne serait pas le scénario idéal."

partages
commentaires
Ferrari ferme Maranello, les activités F1 suspendues

Article précédent

Ferrari ferme Maranello, les activités F1 suspendues

Article suivant

GP d'Australie annulé : Pirelli détruit 1800 pneus

GP d'Australie annulé : Pirelli détruit 1800 pneus
Charger les commentaires
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021