Le risque de suspension place Grosjean dans "une situation de merde"

partages
commentaires
Le risque de suspension place Grosjean dans
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
27 oct. 2018 à 13:45

Romain Grosjean reconnaît que la "situation de merde" dans laquelle il se trouve avec ses points de pénalité va l'inciter à une plus grande prudence en piste au GP du Mexique 2018 de F1.

L'accrochage avec Charles Leclerc à Austin le week-end dernier a rapproché le Français à deux points de pénalité d'une suspension d'une course. Tout incident durant le week-end du Grand Prix du Mexique pourrait donc entraîner son exclusion de la prochaine course.

"Je suis dans une situation de merde", a admis Romain Grosjean. "Il me reste deux points. J'en récupérerai un après la course [de Mexico] et deux après le Brésil, donc ça devrait être plus sympa. Mais parfois, vous prenez une pénalité et vous ne savez pas pourquoi."

Lire aussi :

Le numéro 8 estime que certains des points reçus sont justes, mais que d'autres sont bien plus discutables ; il laisse entendre que le bon sens doit primer au moment de composer avec les incidents du premier tour. Ainsi, se penchant sur l'accrochage avec Leclerc, il déclare : "Je pense qu'il était possible de le voir comme un incident de premier tour. Oui, j'ai commis une erreur. Je ne voulais pas prendre de risques, je n'ai pas freiné assez fort, je n'ai pas suffisamment ralenti dans l'air sale. Mais c'est le premier tour de la course. Ça arrive."

"Si vous commencez à mettre des pénalités à chaque fois que l'on se touche, alors que les courses ne sont déjà pas les choses les plus excitantes du monde, mon dieu. On peut le refaire une centaine de fois. Il y a des pénalités que l'on mérite. Le système à points, en a-t-on besoin en Formule 1, avec en théorie les meilleurs pilotes du monde ? Je ne sais pas. Mettez-le en NASCAR : des gars vont être bannis deux fois par jour ou trois fois dans l'année."

Grosjean fait en tout cas preuve d'une prudence supplémentaire au volant de sa Haas : "Quand vous êtes dans un tour rapide, vous faites de votre mieux, et quand vous êtes dans un tour lent, on regarde deux fois plus dans les rétroviseurs et on s'assure de ne bloquer personne. Et ce n'est pas facile. Un tour lent doit être 30 à 40 secondes plus lent sur un tour qui est très court et on essaie de se mettre du bon côté pour les voitures. Mais c'est la situation dans laquelle nous sommes et il faut faire avec."

Points perdus par Romain Grosjean sur les 12 derniers mois

Grand Prix Points perdus (effacés le) Infraction
 Mexique 2017 1 (29/10/18) Quitter la piste et en tirer un avantage durable
(en dépassant Alonso)
 Brésil 2017 2 (12/11/18) Responsable d'une collision
(avec Ocon)
 Espagne 2018 2 (13/05/19) Responsable d'une collision
(avec Hülkenberg et Gasly)
 France 2018 2 (24/06/19) Responsable d'une collision
(avec Ocon)
Singapore Singapour 2018 2 (16/09/19) Drapeaux bleus ignorés
 États-Unis 2018 1 (21/10/19) Responsable d'une collision
(avec Leclerc)

Propos recueillis par Frankie Mao et Scott Mitchell 

Article suivant
Toro Rosso s'attendait à plus de problèmes avec Honda

Article précédent

Toro Rosso s'attendait à plus de problèmes avec Honda

Article suivant

Les limites de la piste à nouveau scrutées en qualifications

Les limites de la piste à nouveau scrutées en qualifications
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Équipes Haas F1 Team
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités