Toro Rosso s'attendait à plus de problèmes avec Honda

partages
commentaires
Toro Rosso s'attendait à plus de problèmes avec Honda
Par : Basile Davoine
27 oct. 2018 à 12:45

Selon le directeur de Toro Rosso, Franz Tost, le bilan de la première année de collaboration avec Honda dépasse déjà les attentes initialement fixées.

Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Franz Tost, directeur, Scuderia Toro Rosso, en conférence de presse
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13

Alors que la fin de saison approche, et que Toro Rosso fait ostensiblement figure de laboratoire technique pour Red Bull en vue de 2019, Franz Tost confie qu'il s'attendait néanmoins à rencontrer davantage de problèmes qu'il n'y en a eus en 2018. L'écurie italienne se satisfait des progrès effectués par le motoriste nippon, aussi bien sur le plan de la fiabilité que de la performance, notamment depuis l'introduction de la dernière évolution majeure.

"Jusqu'à présent, ils ont fait un travail fantastique car ils ont énormément amélioré la performance, ainsi que la fiabilité", estime Franz Tost. "Ils ont dépassé les attentes en matière de fiabilité, car nous pensions avoir bien plus de problèmes, mais franchement, nous n'avons pas rencontré de problèmes majeures. Et il y a aussi la performance, car avec la nouvelle spécification, nous ne sommes pas très loin des équipes de pointe."

Lire aussi :

Si l'on s'en tient aux chiffres, Honda a pourtant largement dépassé le quota de composants alloué pour la saison avec plus du double de pièces utilisées, mais le choix a souvent été fait de subir des pénalités "stratégiques", tandis que cette fin de saison permet de mener des tests avant que ne débute l'association entre le motoriste japonais et Red Bull.

"Je suis convaincu que Honda progressera pendant l'hiver", assure Franz Tost. "Ils font du très bon travail, ils redoublent vraiment d'efforts. Combien d'unités de puissance seront utilisées l'année prochaine ? Je ne le sais pas encore. Pour moi, d'un point de vue réglementaire, trois unités de puissance [par saison] c'est une erreur. Nous devrions avoir la possibilité d'en avoir plus mais c'est le règlement actuel, et j'espère que ça changera à partir de 2021."

À trois Grands Prix du terme de la saison, Toro Rosso occupe la huitième place du championnat constructeurs mais doit encore batailler pour conserver cette position face à Sauber, qui n'est qu'à quatre longueurs.

Article suivant
Les pneus hypertendres, "comme piloter sous la pluie"

Article précédent

Les pneus hypertendres, "comme piloter sous la pluie"

Article suivant

Le risque de suspension place Grosjean dans "une situation de merde"

Le risque de suspension place Grosjean dans "une situation de merde"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités