Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
9 jours

Haas n'attend aucune embellie "à court terme"

partages
commentaires
Haas n'attend aucune embellie "à court terme"
Par :
18 oct. 2019 à 14:06

L'écurie Haas se prépare à vivre une fin de saison 2019 plutôt pénible, Günther Steiner concédant qu'il n'y a pas de lumière au bout du tunnel pour les prochains Grands Prix.

Tandis que son équipe est engluée à la neuvième place du championnat constructeurs et n'a inscrit que deux points lors des six derniers Grands Prix, Günther Steiner ne s'attend à aucune embellie d'ici la fin de la saison. Ainsi faut-il s'attendre à voir Haas affronter ses sempiternelles difficultés de 2019 lors des quatre prochains rendez-vous. L'écurie américaine fait désormais le pari de se concentrer sur la compréhension de tout ce qui n'a pas fonctionné cette saison afin d'éviter qu'un tel scénario se reproduise en 2020.

À Suzuka le week-end dernier, Romain Grosjean est parvenu à atteindre la Q3 mais la course a de nouveau viré au calvaire. Ce ne fut guère mieux du côté de Kevin Magnussen, les deux hommes terminant finalement 14e et 16e, sans perspective vraiment emballante pour les prochaines semaines. Y a-t-il de la lumière au bout du tunnel ? "Pas à court terme", tranche immédiatement Günther Steiner. "Nous savons où nous en sommes, pourquoi nous en sommes là, mais régler le problème est un autre sujet. Et je ne sais pas si nous pouvons le surmonter régulièrement cette année. De toute manière, il ne reste que quatre Grands Prix, mais si nous connaissons une ou deux bonnes journées... Ce n'est pas comme si je pouvais vous dire que nous allons apporter une évolution qui résoudra le problème. Nous devons juste nous assurer que ça n'arrive pas l'année prochaine, car c'est prenant."

Lire aussi :

Estimant que les derniers Grands Prix ont parfois été difficiles à vivre à la tête de son écurie, Günther Steiner ne fait pas dans la langue de bois et met tout le monde au parfum pour la prochaine échéance au Mexique. "Ce ne sera pas bon, pour des raisons évidentes là-bas, puisque l'air est plus léger", prévient-il. "C'était plus ou moins pareil [à Suzuka]. Nous savons ce qui se passe, et ce ne sont pas des choses agréables. On aborde toujours la course en sachant qu'à un moment donné nous aurons un problème avec les pneus, car nous ne pouvons pas générer la chaleur nécessaire pour les faire fonctionner. Alors dès que les drapeaux bleus arrivent, on ralentit, les pneus se refroidissent, on ne parvient pas les réchauffer et on chute au classement. Ca paraît presque trop simpliste de ne pas avoir de solution à ça, mais c'est ce qui se passe. Même si nous pouvons bien nous qualifier sur un tour – et aller en Q3 reste un accomplissement selon moi –, nous ne pouvons pas tenir en course."

Outre l'exploitation des gommes, Haas paye cette année le prix d'un développement raté de sa VF-19, et du temps qu'il lui a fallu pour s'en rendre compte. Après avoir opéré un gros retour en arrière quand Romain Grosjean a insisté pour reprendre la spécification de Melbourne, l'équipe s'est tournée vers de nouvelles expérimentations sur le plan aérodynamique. "Nous utilisons désormais la spécification [actuelle] un peu comme un outil de configuration", précise Günther Steiner. "Nous pouvons interchanger différents fonds plats et différentes choses. C'est hybride, c'est la meilleure manière de l'expliquer."

Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-19

Article suivant
Le contrat entre McLaren et Petrobras en passe d'être rompu

Article précédent

Le contrat entre McLaren et Petrobras en passe d'être rompu

Article suivant

Verstappen : Chaque pilote se demande où aller en 2021

Verstappen : Chaque pilote se demande où aller en 2021
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique , Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine