Haas veut garder les mêmes pilotes de 2021 à 2022

L'écurie Haas est loin d'avoir pris une décision quant à son line-up pour la saison 2021 de Formule 1, mais une chose est sûre : elle compte garder le même duo entre 2021 et 2022.

Haas veut garder les mêmes pilotes de 2021 à 2022

Les baquets pour la saison 2021 de Formule 1 commencent à se faire rares. Certes, Lewis Hamilton n'a pas encore prolongé chez Mercedes, mais ce ne sera probablement qu'une formalité, tandis que l'on se doute déjà que Red Bull s'en tiendra aux pilotes de son giron pour ses deux écuries, même si les line-ups exacts restent à définir.

Lire aussi :

Dans les faits, Alfa Romeo et Haas sont quasiment les seules écuries où le doute subsiste. Dans le cas de l'équipe américaine, Romain Grosjean et Kevin Magnussen forment son duo depuis 2017, le Français ayant signé avec elle dès septembre 2015, avant ses débuts en Formule 1. Que les deux hommes restent chez Haas n'est pas acquis, le directeur d'équipe Günther Steiner ayant déclaré le week-end dernier à Spa-Francorchamps : "Actuellement, rien n'est exclu : nous pourrions garder nos pilotes actuels ou recruter deux rookies. Donc si vous voulez le baquet, vous pouvez poser votre candidature ! Tout est possible."

Grosjean, de son côté, s'attendait alors à ce que la situation se décante après la signature des Accords Concorde, qui assurent la présence de Haas – sous cette identité ou une autre – jusqu'en 2025. "J'imagine qu'en effet, les discussions à droite et à gauche vont s'accélérer", avait-il commenté, interrogé par Motorsport.com lors de son traditionnel point presse francophone. "Il ne reste pas non plus trente-six places disponibles en Formule 1. Les choses vont avancer."

Une semaine plus tard, à Monza, Günther Steiner donne davantage de détails quant à la durée de contrat qui sera envisagée pour les pilotes Haas, compte tenu de la nouvelle réglementation technique prévue en 2022. "Il y a une chose qui est nécessaire à mon avis : il faut que les pilotes qui seront dans la voiture en 2021 le soient également en 2022", estime Steiner au micro de Sky Sports F1. "Car avec l'arrivée d'une nouvelle voiture, si l'on connaît son pilote, ça fait au moins quelque chose de réglé."

"Quels que soient les pilotes, même si les titulaires actuels restent, il faut qu'ils restent au moins pour les deux prochaines années. Je suis contre le fait de changer avant 2022 : ce pourrait être difficile avec une nouvelle voiture et un nouveau pilote. C'est tout ce que je peux dire, le reste est complètement ouvert. Je n'ai aucune idée de qui sera au volant en 2021 et en 2022."

Steiner prévoit ainsi de s'entretenir avec le fondateur et propriétaire de l'écurie, Gene Haas, dans les semaines à venir afin d'aborder ce sujet.

partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du Grand Prix d'Italie

Article précédent

La grille de départ du Grand Prix d'Italie

Article suivant

Modes moteur : Mercedes était prêt depuis longtemps

Modes moteur : Mercedes était prêt depuis longtemps
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021