Haas veut garder les mêmes pilotes de 2021 à 2022

L'écurie Haas est loin d'avoir pris une décision quant à son line-up pour la saison 2021 de Formule 1, mais une chose est sûre : elle compte garder le même duo entre 2021 et 2022.

Haas veut garder les mêmes pilotes de 2021 à 2022

Les baquets pour la saison 2021 de Formule 1 commencent à se faire rares. Certes, Lewis Hamilton n'a pas encore prolongé chez Mercedes, mais ce ne sera probablement qu'une formalité, tandis que l'on se doute déjà que Red Bull s'en tiendra aux pilotes de son giron pour ses deux écuries, même si les line-ups exacts restent à définir.

Lire aussi :

Dans les faits, Alfa Romeo et Haas sont quasiment les seules écuries où le doute subsiste. Dans le cas de l'équipe américaine, Romain Grosjean et Kevin Magnussen forment son duo depuis 2017, le Français ayant signé avec elle dès septembre 2015, avant ses débuts en Formule 1. Que les deux hommes restent chez Haas n'est pas acquis, le directeur d'équipe Günther Steiner ayant déclaré le week-end dernier à Spa-Francorchamps : "Actuellement, rien n'est exclu : nous pourrions garder nos pilotes actuels ou recruter deux rookies. Donc si vous voulez le baquet, vous pouvez poser votre candidature ! Tout est possible."

Grosjean, de son côté, s'attendait alors à ce que la situation se décante après la signature des Accords Concorde, qui assurent la présence de Haas – sous cette identité ou une autre – jusqu'en 2025. "J'imagine qu'en effet, les discussions à droite et à gauche vont s'accélérer", avait-il commenté, interrogé par Motorsport.com lors de son traditionnel point presse francophone. "Il ne reste pas non plus trente-six places disponibles en Formule 1. Les choses vont avancer."

Une semaine plus tard, à Monza, Günther Steiner donne davantage de détails quant à la durée de contrat qui sera envisagée pour les pilotes Haas, compte tenu de la nouvelle réglementation technique prévue en 2022. "Il y a une chose qui est nécessaire à mon avis : il faut que les pilotes qui seront dans la voiture en 2021 le soient également en 2022", estime Steiner au micro de Sky Sports F1. "Car avec l'arrivée d'une nouvelle voiture, si l'on connaît son pilote, ça fait au moins quelque chose de réglé."

"Quels que soient les pilotes, même si les titulaires actuels restent, il faut qu'ils restent au moins pour les deux prochaines années. Je suis contre le fait de changer avant 2022 : ce pourrait être difficile avec une nouvelle voiture et un nouveau pilote. C'est tout ce que je peux dire, le reste est complètement ouvert. Je n'ai aucune idée de qui sera au volant en 2021 et en 2022."

Steiner prévoit ainsi de s'entretenir avec le fondateur et propriétaire de l'écurie, Gene Haas, dans les semaines à venir afin d'aborder ce sujet.

partages
commentaires

Voir aussi :

La grille de départ du Grand Prix d'Italie

Article précédent

La grille de départ du Grand Prix d'Italie

Article suivant

Modes moteur : Mercedes était prêt depuis longtemps

Modes moteur : Mercedes était prêt depuis longtemps
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021