Steiner et les rumeurs de vente : "Haas est là pour rester"

Interrogé sur les rumeurs d'une vente de l'écurie Haas, Günther Steiner parle d'une "tempête dans un verre d'eau".

Steiner et les rumeurs de vente : "Haas est là pour rester"

La crise du coronavirus, d'abord sanitaire puis économique, frappe de plein fouet et n'épargne pas les écuries de Formule 1. Nombre d'entre elles sont dans une situation financière délicate, surtout celles qui présentaient déjà des signes de fragilité avant la pandémie de COVID-19. Ces derniers mois, dirigeants et acteurs de la F1 se sont mis d'accord pour prendre des mesures historiques afin de sécuriser tant que possible la viabilité financière des structures, ce qui ne fait pas taire pour autant toutes les spéculations. Qui plus est dans un contexte où des équipes comme Williams et McLaren ont annoncé publiquement leur quête de nouveaux investisseurs…

Lire aussi :

Pour Haas F1, la situation fait aussi l'objet de rumeurs. Le business-model de l'écurie américaine est assumé, néanmoins les résultats difficiles de la saison 2019 ont constitué un coup de frein. De là à imaginer Gene Haas se désengager ? Günther Steiner estime qu'il s'agit d'une "tempête dans un verre d'eau".

"Je ne sais pas d'où ça vient", répond le directeur de l'écurie au sujet des rumeurs de vente. "Ça doit être la troisième fois que Gene vend l'équipe, ou qu'il la vend partiellement. Je pense que tout ça n'est que de la spéculation. Je crois que quelqu'un monte des rumeurs. Il paraît que nous avons vendu à l'Arabie saoudite il y un an, que l'accord était ficelé. Mais plus personne n'en a jamais parlé. Je vois un peu ça comme le fait d'essayer de provoquer une tempête dans un verre d'eau pour de mauvaises raisons. Gene Haas est toujours à 100% propriétaire de Haas. Il n'a jamais eu d'associé, il n'en veut peut-être pas, il n'en a peut-être pas besoin."

Günther Steiner n'a jamais caché, notamment ces derniers mois, les discussions franches avec Gene Haas quant à la viabilité de rester à long terme en F1. Cependant, les signaux récents sont allés dans le bon sens avec l'introduction à venir d'un plafond budgétaire abaissé et une répartition des revenus plus équitable qui sera négociée dans le cadre des futurs Accords Concorde.

"Le plafond budgétaire est une bonne chose pour la F1, même si ce n'est pas complètement égal pour tout le monde", estime-t-il. "Nous serons toujours sous le plafond budgétaire, mais c'est une très bonne avancée. Désormais, la différence de sera pas de 150 millions avec les grosses équipes, mais peut-être de 20 millions. À l'avenir, il y a une chance d'atteindre le seuil de rentabilité… et c'est certainement notre objectif. Ce doit être mon objectif, faire en sorte que ce soit rentable pour Monsieur Haas. Et si j'y parviens, il signera assurément les Accords Concorde."

"Pour le moment, son intention est de rester en F1. Mais avant que ce soit signé, je ne peux pas dire ce qui va se passer. Histoire de le rappeler à tout le monde, l'équipe lui appartient à 100%, donc il peut prendre les décisions. Je suis très optimiste quant à notre situation. Nous traversons plutôt bien cette période difficile avec le coronavirus, nous faisons ce qu'il faut. Nous vivons à la hauteur de nos moyens et avec ce que nous avons, et je pense donc que Haas est là pour rester."

Propos recueillis par Jonathan Noble et Luke Smith  

partages
commentaires

Voir aussi :

Fond plat 2021 : les teams ont-ils mal perçu l'ampleur du changement ?
Article précédent

Fond plat 2021 : les teams ont-ils mal perçu l'ampleur du changement ?

Article suivant

Ferrari choisit finalement le Mugello pour ses tests de reprise

Ferrari choisit finalement le Mugello pour ses tests de reprise
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021