Hamilton, du simulateur à la pole provisoire en quelques heures

Lewis Hamilton a signé le meilleur temps des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne, et c'est notamment grâce au travail réalisé ce matin.

Hamilton, du simulateur à la pole provisoire en quelques heures

Le format de ce Grand Prix de Grande-Bretagne est bien différent de ce qu'il est à l'accoutumée avec la première édition des Qualifs Sprint, course qualificative définissant la grille de départ du Grand Prix, et des qualifications avancées au vendredi. En conséquence, les séances du jour ont été décalées pour permettre aux téléspectateurs d'être rentrés du travail au moment des qualifications, et les Essais Libres 1 ne commençaient pour leur part qu'à 14h30, heure locale.

Lire aussi :

Lewis Hamilton en a profité pour se rendre ce matin à l'usine de Mercedes AMG F1 à Brackley, à dix minutes du Circuit de Silverstone en voiture, afin de rouler sur le simulateur. Un travail qui a manifestement porté ses fruits : si Max Verstappen avait près de huit dixièmes d'avance en EL1, Hamilton et lui se tenaient dans un mouchoir de poche en Q1, et l'Anglais a pris l'avantage par la suite. Jouissant de 0"162 d'avance après le premier run de Q3, il n'est pas parvenu à améliorer dans sa deuxième tentative mais a néanmoins conservé le meilleur temps avec 75 millièmes de marge.  

"[Red Bull] était manifestement très rapide lors de cette séance d'essais, mais nous restions juste concentrés sur notre travail", commente Hamilton. "J'étais dans le simulateur ce matin, j'ai essayé de l'utiliser comme séance d'essais car c'était la toute première fois que nous avions la matinée libre. Je me suis dit : ne perdons pas notre temps à rester assis là. Nous avons donc essayé de développer la voiture, de donner aux gars autant d'informations que possible pour le développement, nous sommes en train d'arracher le maximum absolu de performance qui nous manque, et aujourd'hui, ça a tenu. Je suis aux anges."

"Il s'agissait de faire le chrono, de donner absolument tout et de ne rien laisser au hasard. Le premier tour [de Q3] était super. Le second paraissait encore meilleur, mais j'ai perdu le train arrière dans le dernier virage, donc j'avais le cœur serré en franchissant la ligne. Mais je voyais le public, et ça m'a vraiment rappelé ma première pole ici en 2007."

Les poles à domiciles, Lewis Hamilton les connaît bien : c'était la huitième fois qu'il prenait la première place des qualifications à Silverstone, et il s'est déjà imposé sur cette piste à sept reprises. La prochaine étape sera de remporter les Qualifs Sprint pour obtenir la pole position en vue du Grand Prix. "Ce n'est qu'un pas en avant, il y a cette course demain qui va être incroyablement dure, mais je pense que la voiture se porte bien", conclut le pilote Mercedes.

partages
commentaires

Voir aussi :

Pierre Gasly en difficulté et "trop lent"
Article précédent

Pierre Gasly en difficulté et "trop lent"

Article suivant

Russell acclamé par la foule : "Je n'avais jamais vu ça"

Russell acclamé par la foule : "Je n'avais jamais vu ça"
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021