Hamilton "toujours ami" avec Rosberg et vainqueur à Monza

partages
commentaires
Hamilton
7 sept. 2014 à 15:57

Parti depuis la pole position, Lewis Hamilton aura eu du travail à effectuer avant de s'imposer dans ce Grand Prix d'Italie, à Monza

Parti depuis la pole position, Lewis Hamilton aura eu du travail à effectuer avant de s'imposer dans ce Grand Prix d'Italie, à Monza. Toutefois, sur le podium, ce n'est pas exactement de sa course que l'Anglais voulait parler, mais plutôt du fantastique public italien.

"Quelle foule ! C'est incroyable de voir cette ligne droite pleine de fans, vous êtes au cœur de la course, merci de votre soutien" déclarait-il au micro de Jean Alesi, toujours très populaire au pays de Ferrari.

Un Alesi espiègle, qui a tenté de percer le mystère dans l'équipe Mercedes, en questionnant Hamilton sur son amitié avec Nico Rosberg. Une question à laquelle le Champion du Monde 2008 a répondu avec beaucoup de tact et de côté "corporate" : "Bien sûr, nous sommes coéquipiers ! Nous serons toujours amis !"

Le directeur de la partie technique de Mercedes, Paddy Lowe, a lui fourni une analyse précise du mauvais départ du vainqueur du jour, débordé avant le premier virage, qu'il a abordé à la quatrième position.

"C'était un problème que nous n'avons pas complètement compris avec le mode "départ", Lewis s'est retrouvé coincé dans le mauvais mode et n'a rien pu y faire. Il est parvenu à remonter par la suite. Il a perdu du temps au départ mais il a fait une remontée fantastique avec des dépassements géniaux."

Lowe n'a également pas tari d'éloges sur ses deux pilotes, qui ont su mener leurs monoplaces à l'arrivée sans trop de soucis, au contraire par exemple de Sebastian Vettel, dont les gommes Pirelli n'étaient pas au sommet de leur forme en fin d'épreuve.

"Quand nous parlons aux pilotes de gérer l'écart, de gérer le rythme, c'est important. On ne peut pas attaquer à chaque tour, il faut gérer l'essence et les pneus, nous l'avons vu avec Sebastian à la fin de la course : ses pneus étaient usés.Ils sont très bons en termes de gestion et de trouver l'équilibre entre l'attaque et le bon temps en tour. Ils tirent le meilleur de la voiture sans trop user leurs freins et leurs pneus" a-t-il déclaré au micro de Sky Sports F1.

Prochain article Formule 1
Rosberg commet une erreur qui lui coûte cher

Article précédent

Rosberg commet une erreur qui lui coûte cher

Article suivant

Massa renoue avec le podium à Monza

Massa renoue avec le podium à Monza